publicité

"Opération Sequana" : le programme des 12 jours de simulation de la crue centennale

Du 7 au 18 mars, l'exercice européen "Sequana 2016" simulera une crue majeure de la Seine. Impact sur les habitants, transports en commun, prise en charge des victimes... De nombreux services et organismes - français et européens - seront mobilisés pendant ces 12 jours.

  • LB
  • Publié le 07/03/2016 | 08:06, mis à jour le 08/03/2016 | 11:24
La Seine en crue en 2001 (photo d'illustration) © DR

© DR La Seine en crue en 2001 (photo d'illustration)

Le premier risque naturel qui menace l’Ile-de-France est celui d’une inondation liée à une crue de la Seine. Si elle se déroulait comme celle de 1910, cela pourrait toucher plusieurs millions d’habitants et occasionner jusqu’à 30 milliards d’euros de dommages directs. Cette simulation pendant 12 jours doit donc permettre aux différents services qui seraient mobilisés de tester leur efficacité et leur collaboration, afin de parer un tel événement.

VIDEO Explications de Bertrand Lambert
Explications exercice de crue centennale à Paris

Récit : Bertrand Lambert Montage : Nathalie Gallet


Le "programme" de l'opération

Le scénario prévoit l’arrivée d’un front froid stationnaire sur le nord de la France au début du mois de février 2016. Cet épisode de froid est immédiatement suivi de précipitations accentuées sur l’ensemble de l’Île-de-France. Les débits de la Seine, la Marne et l’Yonne augmentent de manière continue de fin février à début mars 2016. Les niveaux de la Seine et de la Marne montent à un rythme quotidien de 50 cm. Les prévisionnistes confirment la tendance à l’aggravation pour la période du 7 au 12 mars 2016 avec une crue majeure dépassant le niveau atteint en 1910.

- Du lundi 7 mars au vendredi 11 mars, l’exercice simulera la phase de montée des eaux de la Seine, de 5,50m relevés à l’échelle de Paris-Austerlitz, à 7,8 m relevé à l’échelle d’Austerlitz. Le débordement des cours d’eau entraînera des inondations sur le territoire francilien. Le pic de crue (8,12 m à l’échelle de Paris-Austerlitz) interviendra dans le courant du week-end. Pour savoir si votre rue serait concernée par une telle crue, nos confrères de FranceTVinfo ont réalisé plusieurs cartes en fonction de l'ampleur du scenario.
- Du samedi 12 mars au dimanche 13 mars, l’exercice simulera la phase de pic de la crue, avec des démonstrations opérationnelles proposées aux Franciliens sur 5 sites en Île-de-France : à Paris,  (voir ci-dessous "Pour aller plus loin") : 
- Du mardi 15 mars au vendredi 18 mars, l’exercice simulera la phase de décrue, jusqu’au retour à une situation normale. Deux moments de « l’après-crise » seront enfin expérimentés sur une journée : les 5e et 30e jours après le pic de crue.

900 sauveteurs mobilisés

Du 7 au 18 mars, pas moins de 87 institutions, collectivités et organismes publics et privés, ainsi que plusieurs équipes de secours (avec 40 véhicules, dont 20 véhicules lourds et 4 hélicoptères) venues d'Italie, d'Espagne, de Belgique et de République Tchèque seront impliqués dans cette gestion de crise baptisée "EU Sequana 2016". 900 sauveteurs et 150 personnels policiers seront également mobilisés. Objectifs : limiter les dommages, secourir les sinistrés, assurer la continuité des services essentiels à la vie quotidienne des habitants (eau potable, denrées alimentaires et électricité), maintien des grands axes de transports, etc. À la fin de cet exercice piloté par la Préfecture de Police de Paris, un retour d’expérience sera réalisé pour corriger les éventuelles défaillances et améliorer davantage les dispositifs de crise.

Pendant cet exercice, l’ensemble des directions municipales de la capitale seront réunies au sein de la cellule centrale de crise de la Ville de Paris, située dans les locaux de la Direction de la Prévention et de la Protection, exactement comme en cas de crise réelle. Au fil des jours, les agents travailleront sur une montée progressive des eaux, aboutissant à une crue exceptionnelle de la Seine. Ils devront être prêts à prendre les mesures nécessaires pour y faire face, en lien avec les 87 autres acteurs franciliens impliqués dans l’exercice.

Enfin, cette simulation de crise permettra aussi de mettre en oeuvre le mécanisme européen de protection civile. Il s'agit d'un mécanisme européen de protection civile basé à Bruxelles qui permet, en 48 heures, de demander et d’obtenir des renforts humains et logistiques de pays européens. Ainsi, dès le jeudi 10 mars, ce mécanisme sera déclenché et entraînera l’arrivée d’hommes et de matériels en provenance de Belgique, d’Espagne, d’Italie et de République Tchèque. Ils seront ensuite déployés dès le samedi 12 mars au matin sur plusieurs sites d’actions opérationnelles afin de mener des opérations de protection civile spécifiques en coordination avec les services de secours franciliens présents.
Pour aller plus loin

Les cinq sites de démonstrations opérationnelles ouvertes au public les samedi 12 et dimanche 13 mars :

  • Valenton (Val-de-Marne) : parc départemental de la plage bleue, samedi 12 mars, de 8h à 14h. Au programme : évacuation d’une maison de retraite par hélicoptères et embarcations, évacuation d’îlots par moyens héliportés et embarcations, recherches de personnes disparues au moyen d’équipes cynotechniques, installation d’une unité de traitement de l’eau et installation d’un camp et d’un Poste Médical Avancé.
  • Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) : canal Saint-Denis, samedi 12 mars, de 8h à 16h et dimanche 13 mars, de 8h à 10h. Au programme : épuisement aux deux-tiers du canal Saint-Denis (samedi), recherches de personnes bloquées dans leur véhicule immergé ou semi-immergé et évacuation par hélitreuillage (dimanche).
  • Gennevilliers (Hauts-de-Seine) : port 92, samedi 12 mars, de 14h à 23h et dimanche 13 mars, de 8h à 14h. Au programme : sauvetage sur site d’éboulement avec hélitreuillage (samedi) et récupération à terre et en darse de polluants fictifs (fluoriscine, produit non toxique pour l’environnement) (dimanche).
  • Paris : bassin de la Villette, dimanche 13 mars, de 13h à 17h. Au programme : sauvetage d’une péniche accidentée (à confirmer), sauvetage par moyens 3D et nautiques de personnes en surface, recherches cynotechniques et barrage anti-pollutions.
  • Paris : Champ de Mars, sur le Plateau Joffre (face à l'école militaire), dimanche 13 mars, de 13h à 19h. Sur ce site d’information grand public, vous pourrez voir le film en 3D de l’IAU sur une simulation d’inondation en Île-de-France, retrouver la carte IGN au sol de Paris inondée, tester votre vulnérabilité à la crue à travers un jeu, ou encore découvrir des matériels opérationnels européens et rencontrer des experts étrangers.

Enfin, la Préfecture de police de Paris et de la Mairie de Paris ont également dédié plusieurs pages à cet événement sur leur site Internet. Et une exposition, "Et si Paris avait les pieds dans l’eau !" sera installée jusqu'au 24 mars sur les grilles de l’Hôtel-de-Ville, côté rue de Rivoli.

les + lus
les + partagés