Pollution dans l'air... Le stationnement gratuit reconduit jeudi à Paris

Ça ne s'arrange pas sur le front de la pollution atmosphérique. L'épisode de pollution aux particules fines doit se poursuivre jeudi, a indiqué Airparif. Conséquence : la ville de Paris reconduit jeudi le stationnement résidentiel gratuit dans les rues de la capitale...

  • France 3 Paris IDF
  • Publié le , mis à jour le
© France 3 IDF

© France 3 IDF

Le froid ne rend pas service à la qualité de l'air... A Paris, l'indice de pollution fixé mercredi à 80, c'est-à-dire à un niveau "élevé", en est la preuve. La faute aux particules fines, toujours bien présentes dans l'air que nous respirons. Leur concentration, entre 55 et 65 microgrammes par mètre-cube d'air, est au-dessus du seuil d'information.

► LIRE aussi : Pollution : stationnement résidentiel gratuit mercredi 20 janvier à Paris

Covoiturage et transports en commun

Conséquence de cet épisode de pollution persistant : la mairie de Paris a décidé de reconduire la gratuité du stationnement résidentiel dans les rues de la capitale. "Conformément aux dispositions adoptées en mai 2014 par le conseil de Paris, sur proposition de l'exécutif parisien, la ville reconduira jeudi le stationnement résidentiel gratuit", a précisé la mairie dans un communiqué. La ville invite également les Parisiens à "suivre les messages de préventions" et à emprunter prioritairement "les transports en commun, le covoiturage ou l'utilisation de véhicules peu polluants". 

Le seuil d'information et de recommandation est un niveau de pollution au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé de personnes particulièrement sensibles.

L'actu de votre région en vidéo

24 heures sur la Seine : interview de Sandrine Berjot, commandant de la brigade fluviale

A quoi ressemble une journée banale sur la Seine ? A la brigade fluviale, on vit avec le fleuve depuis plus d’un siècle. Son fief est d’ailleurs installé sur l’eau, quai Saint Bernard, au pied du jardin des Plantes, juste en face de l’entrée du port de l’Arsenal. La centaine d’hommes et de femmes qui travaille ici doit avoir le pied marin : il faut le savoir, les locaux tanguent plus ou moins en fonction du temps.

les + lus
les + partagés