Tremblay-en-France : une proviseure agressée et des forces de l'ordre prises pour cible

La proviseure d'un lycée de Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis, a été frappée lundi matin à la grille de son établissement. Des jeunes s'en sont ensuite pris aux forces de l'ordre, avec des mortiers artisanaux, rapporte l'AFP.

le lycée professionnel Hélène-Boucher, à Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis (capture d'écran Google StreetView).
le lycée professionnel Hélène-Boucher, à Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis (capture d'écran Google StreetView). © Google StreetView
La proviseure d'un lycée de Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis, a été frappée lundi matin, devant les grilles de l'établissement. "Des individus se sont livrés à des actes de dégradation et de violence devant l'établissement", le lycée professionnel Hélène-Boucher, a expliqué à l'AFP le rectorat de l'académie de Créteil. La proviseure a été transportée à l'hôpital pour des examens. L'auteur de l'agression "très grave et inacceptable" n'a pas été identifié.

Quatre cocktails Molotov ont été lancés sur la façade du lycée sans faire de dégâts, et trois autres bouteilles contenant du liquide inflammable ont été retrouvées à proximité du lycée.

Tirs de mortiers

Des jeunes s'en sont ensuite pris aux forces de police, appelées sur place. Ces dernières ont notamment essuyées des tirs de mortiers confectionnés artisanalement afin de propulser des projectiles. Environ 80 jeunes seraient impliquées dans ces affrontements, selon des sources policières.

Le parquet de Bobigny a confié une enquête à la Sûreté territoriale. Il s'agit du troisième épisode de violences aux abords de cet établissement scolaire.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter