Revue de presse : Barack Obama pourrait bien perdre le Sénat aujourd’hui

Barack Obama / © SAUL LOEB / AFP
Barack Obama / © SAUL LOEB / AFP

Au sommaire de cette revue de presse: Les élections à mi-mandat aux US, l'environnement et ses effets secondaires, et quelques sujets économiques, font la "Une" de la presse nationale ce mardi.

Par France 3 Toutes Régions


Revu de presse: Barack Obama pourrait perdre le Sénat aujourd'hui

"Attaqué par les républicains et contesté dans son propre camps, Barack Obama est LA "Cible" titre Libération, et risque de perdre sa majorité aux élections parlementaires ce mardi.
La Croix parle d'usure ! Et redoute une cinglante défaite du parti démocrate d’Obama lors de ces élections.
Plus déterministe, Le Monde annonce presque sa défaite. Pour le quotidien du soir, le président des Etats-Unis pourrait bien perdre le Sénat aujourd’hui.
Si Le Figaro se contente de se poser la question sur la défaite ou pas d’Obama, le quotidien n’hésite pas à avancer que Ségolène Royal, est prête à reculer sur le dossier Sivens.
C’est aujourd’hui que la ministre de l’environnement reçoit tous les acteurs, adversaires et partisans, du dossier. Et là où le journal n’a pas tort, c’est que ça risque d’être tendu entre gouvernement et écologistes.

Décidément la transition énergétique déraille pour L’Humanité qui annonce aujourd’hui une journée d’actions des salariés du transport histoire de rappeler au gouvernement quelques une de ses promesses.

Et puis c’est sur un air de déjà vu quelque part que Les Echos révèle qu'il existe dans le budget, une taxe surprise sur les résidences secondaires, qui pourrait être relevée de 20% en "zones tendues". La mesure doit rapporter 150 millions et sera présentée la semaine prochaine…

Ce n’est pas trop le problème des migrants de Calais, même si là aussi la zone est tendue. "Les nuits sans toit" titre le gratuit Métro après la visite hier du ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve à Calais annonçant la création d’un centre d’accueil de jour. Une "mesurette" pour les associations qui se souviennent d'un certain Sangatte.

ET à chacun sa crise du logement. "Les quadras sont en galère" Selon Aujourd’hui en France, et cherchent des colocataires pour faire la maille. Chômage, séparation, petit budget, les raisons sont nombreuses et "les demandes explosent sur les sites spécialisés". Il est bien loin le temps de l’auberge espagnole.



A lire également dans la presse régionale

C’est fait ! La direction de la SNCM a annoncé lundi aux représentants des salariés, lors d’un comité d’entreprise (CE) extraordinaire, qu’elle allait déposer le bilan de la compagnie maritime qui n’est plus en mesure d’honorer ses dettes auprès de Transdev, son actionnaire principal. La date formelle de dépôt de dossier n’a pas été précisée. Elle pourrait toutefois intervenir dès lundi prochain, le 10 novembre, selon une source syndicale. La presse quotidienne régionale réagit : "La SNCM lance un SOS" annonce Ouest France,  "La SNCM au tribunal, mais alors quelle flotte pour l’île de beauté ?"   S’interroge Corse-Matin.
France 3 Provence-Alpes rappelle que La SNCM emploie actuellement quelque 2000 salariés dont un plus de 1500 contrats à durée indéterminée. En octobre dernier la compagnie avait défini "un périmètre à l’équilibre" qui comprendrait entre 800 et 1000 emplois.
"La SNCM : une compagnie aux difficultés chroniques", c’est à lire sur France 3 Languedoc-Roussillon.

Une note de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), révélée par RTL et reprise par France TV Info, révèle que des hommes partis se former au jihad en Syrie se préparaient à commettre des attaques terroristes en France. Plusieurs projets d'attentats ont été déjoués à Créteil, Lille et Nice. La Voix du Nord et Nord Eclair se félicitent de l’arrestation de l’un d’entre eux à Lille. Nice-Matin, pour sa part, précise qu’un djihadiste cannois projetait de se faire sauter dans la foule lors du carnaval de Nice. Ibrahim Boudina, arrêté en février sur la Côte d'Azur, après son retour de Syrie, voulait faire une action aussi spectaculaire que celle menée par Tamerlan Tsarnaïev au marathon de Boston le 15 avril 2013 qui avait fait trois morts et 175 blessés.

L’Alsace annonce ce matin "quatre cols vosgiens bloqué aujourd’hui" par des élus locaux. Les cols de Bussang, du Bonhomme, de Saâles et du Hants. Des élus locaux qui veulent la réduction du péage du tunnel Lemaire à Sainte-Marie-aux-Mines et une meilleure répartition du trafic des camions dans les Vosges.
Le Bonhomme est l‘un des passages privilégiés par les transporteurs. 1200 camions traversent chaque jour la commune, ce qui représente un camion toutes les 40 secondes précise France 3 Alsace, qui s’est rendu sur place.
Bison Futé appelle les automobilistes à la prudence à l'approche des quatre cols vosgiens, toute la journée de ce mardi 4 novembre.

Sur le même sujet