• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

1, 3 ou 5 minutes pour lire une histoire courte à la gare de Grenoble

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Tuer le temps en lisant une petite histoire ou découvrir un poème dans une file d'attente. C'est possible grâce aux distributeurs d'histoires courtes, un concept né à Grenoble en 2011. Fort de son succès dans plusieurs gares, le concept revient à ses origines et s'installe à la gare de Grenoble. 

Par Cyrielle Cabot


Vous êtes à la gare. Vous attendez votre train et tournez la tête à gauche, à droite, à la recherche d'une activité pour vous occuper.

Depuis début octobre, à la gare de Grenoble, vos yeux peuvent s'arrêter sur une drôle de borne orange vif sur laquelle est inscrit "distributeur d'histoires courtes".  

Dessus, trois boutons, 1, 3 et 5 minutes. En appuyant, un texte s'imprime automatiquement sur une sorte de grand ticket de caisse. Plus le chiffre choisi est plus, plus le ticket est grand. Pour cause, les chiffres correspondent au temps que vous avez à consacrer à la petite histoire ou au petit poème imprimé. 

Un concept grenoblois 


L'idée de remettre au goût du jour le concept des histoires courtes est née à Grenoble en 2011. Depuis, les distributeurs ont déjà fait leurs preuves dans plusieurs endroits de la ville comme à la Maison du tourisme dans certaines bibliothèques et Maisons des habitants. 

Et peu à  peu, les distributeurs ont envahi des gares SCNF, des centres commerciaux et même, outre-Atlantique, le café de Francis Ford Coppola. 


Derrière cette initiative, le site Short Edition qui répertorie des histoires courtes, nécessitant moins de 20 minutes de lecture, écrits par des auteurs anonymes.

C'est donc un succès pour cette petite maison d'édition communautaire. Et cela ne s'arrêtera pas là : la SNCF promet d'équiper 35 gares en histoires courtes d'ici la fin de l'année. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Le plus gros camion du monde

Les + Lus