5000 manifestants rassemblés à Lyon contre le racisme dans la police

Le collectif Afro-descendants appelle à manifester. Pour dénoncer le racisme dans la police. Ils sont 5000 à Lyon.
Plus d'un millier de manifestants se sont rassemblés place Bellecour à Lyon, à l'appel du collectif Afro-descendants.
Plus d'un millier de manifestants se sont rassemblés place Bellecour à Lyon, à l'appel du collectif Afro-descendants. © France 3 Rhône-Alpes/Sylvie Cozzolino

Après plusieurs mois de violences policières en France, l'étincelle est venue des Etats-Unis. Si la mort de George Floyd rend la colère visible dans la rue, celle-ci couvait depuis longtemps. L'affaire Adama Traore en est une illustration puisque de nouvelles expertises, commandées par la famille de la victime, mettent en cause des gendarmes. Le racisme gangrènerait nos forces de l'ordre. Le ministère de l'Intérieur a saisi le parquet de Paris suite à des messages haineux de policiers sur les réseaux sociaux.

A l'appel du collectif Afro-descendants, une manifestation s'est déroulée à Lyon. Comme dans d'autres villes de France. Parmi les slogans: "Justice pour Adama" ou encore "La vie des Noirs compte". Un hommage à Adama Traore et un écho au "Black lives matter" américain.

Ils étaient 5000 à défiler. À estimer que "toutes ces injustices ne doivent pas rester en vain. Elles doivent être au contraire le commencement d’une nouvelle ère: l’UNION" comme le revendique l'appel sur Facebook.

Un recueillement de 8 minutes 46 secondes était prévu devant la préfecture. C'est la durée pendant laquelle le policier Derek Chauvin a maîtrisé George Floyd. En appuyant son genou sur le cou de la victime. Jusqu'à ce qu'elle perde connaissance. Cet hommage n'a pas pu se faire car, malgré l'appel pacifiste des organisateurs, quelques manifestants ont voulu en découdre avec la police, précipitant la dispersion de la manifestation.

 

 

© France 3 Rhône-Alpes/Sylvie Cozzolino
© France 3 Rhône-Alpes/Sylvie Cozzolino
© France 3 Rhône-Alpes/Sylvie Cozzolino
© France 3 Rhône-Alpes/Sylvie Cozzolino
© France 3 Rhône-Alpes/Sylvie Cozzolino

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité violence faits divers justice