• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Thyssenkrupp fermerait ses usines d'Oyonnax (01) et de Vougy (74)

Des salariés inquiets de leur avenir ont manifesté ce matin devant l'usine / © France 3 Rhone Alpes
Des salariés inquiets de leur avenir ont manifesté ce matin devant l'usine / © France 3 Rhone Alpes

Le groupe Thyssenkrupp, spécialisé dans le négoce et la transformation de l'acier, aurait décidé de fermer ses sites d'Oyonnax dans l'Ain et de Vougy en Haute-Savoie, selon le syndicat Force Ouvrière. 63 salariés seraient concernés

Par Philippe Bette

La société Thyssenkrupp Materials France, spécialisée dans le négoce et la transformation de l'acier, envisage de fermer six de ses sites et de supprimer plus de 90 postes, a-t-on appris mercredi auprès du syndicat Force Ouvrière. "La direction a décidé de fermer le site de Oyonnax (Ain) qui emploie 42 salariés, le site de Vougy (Haute-Savoie) qui travaille avec PSA et compte 21 salariés et enfin celui de Florange (Moselle) avec 19 salariés", a précisé à l'AFP, Alain Collard secrétaire fédéral de l'union départementale FO de Haute-Savoie. "Ce sont les plus gros sites, mais il faut rajouter Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) qui compte six salariés, celui de Thiers (Puy-de-Dôme) avec 3 salariés et le site de Coignières (Yvelines) qui compte six salariés", ajoute M. Collard. Cette décision n'est pas acceptable, surtout que pour Vougy qui fabrique des petites pièces pour l'automobile, la direction explique que c'est une décision en prévision du plan PSA de l'année prochaine", a ajouté le syndicaliste.


Ces annonces ont également beaucoup surpris les 42 salariés d'Oyonnax qui fabriquent des moules pour l'industrie de la plasturgie, d'après un responsable FO. Il explique que sur le site qui a été racheté il y a trois ans, le personnel a déjà dû faire "beaucoup d'efforts" et les résultats étaient au rendez-vous. Un cabinet d'expertise a été saisi. Pour le délégué central FO, Stéphane Ledon, les salariés "paient les pots cassés des grands dirigeants allemands avec l'achat d'usines au Brésil où ils ont perdu pas mal d'argent".

Contactée par l'AFP, la direction de Thyssenkrupp Materials France n'a pas réagi dans l'immédiat. Filiale française du numéro un allemand de l'acier ThyssenKrupp, Thyssenkrupp Materials France emploie 700 salariés sur une dizaine de sites en France.
DMCloud:4041
Le point sur THyssenkrup -Oyonnax

Sur le même sujet

Eugène Christophe parle de la naissance du maillot jaune

Les + Lus