L'incinérateur de Rillieux-la-Pape : pollution à la dioxine

Selon des études réalisées en juin dernier, l'incinérateur d'ordures ménagères de Rillieux-la-Pape, près de Lyon, a légèrement dépassé le seuil autorisé d'émission de dioxine. 

Le seuil autorisé d’émission de cette substance cancérogène a été dépassé sur l’une des deux lignes de traitement de l’usine d’incinération. L'information a été rendue publique jeudi 20 septembre dans un communiqué du Grand Lyon. Selon les analyses des rejets atmosphériques effectuées le 12 juin dernier, les taux se situent entre 0,247 et 0,28 ng/m3 de fumée. Or le seuil maximum autorisé est fixé à 0,1 ng/m3. 

Selon le Grand Lyon, la ligne de traitement incriminée est "en arrêt technique depuis le 06 septembre" pour des questions de maintenance. Selon Valorly, l'exploitant du site, une coupure d'électricité prolongée, à la veille du pic de pollution, ayant entraîner un redémarrage difficile de l'installation, pourrait fournir un début d'explication à cette sur-pollution. L'activité de la ligne incriminée devrait reprendre le 21 octobre prochain dans la mesure où le problème sera identifié et résolu. Le dépassement relevé à Lyon ne serait pas inquiétant pour la santé. 


Ces rejets de dioxine à Rillieux-la-Pape sont loin d'égaler la pollution enregistrée en 2001 dans la vallée savoyarde d'Albertville. Une pollution causée par l'incinérateur d'ordures ménagères implanté à Gilly/Isère. Des mesures avaient révélé des taux de dioxine 750 fois supérieurs au seuil autorisé. L'usine avait été fermée. Un procès est actuellement en cours ... LE DOSSIER COMPLET SUR FRANCE 3 ALPES