Cet article date de plus de 8 ans

Cantal : le Scénoparc iO va coûter 1 451 634 € aux Auvergnats

Le 25 septembre 2012, le Conseil Régional d'Auvergne a définitivement enterré le parc scénographique iO, ouvert en 2006 à La Valette dans le Cantal, en règlant 447 520 € d'une dette globale s'élèvant à 1 451 634 €.
Ouvert en 2006, à La Valette dans le Cantal, puis fermé trois ans plus tard, le Scénoparc iO va coûter plus de 1,4 millions d'euros aux contribuables auvergnats
Ouvert en 2006, à La Valette dans le Cantal, puis fermé trois ans plus tard, le Scénoparc iO va coûter plus de 1,4 millions d'euros aux contribuables auvergnats
Si le Conseil Régional d'Auvergne va sortir 447 520 € de sa caisse, d'autres collectivités locales sont aussi amenées à signer un chèque pour régler l'ardoise laissée par le Scénoparc iO depuis sa fermeture définitive en 2009. Ainsi, le département du Cantal et la Communauté de Communes du Pays de Gentiane en sont respectivement de leurs poches à hauteur de 735 479 € pour le premier et 268 635 € pour la seconde.

Ouvert le 26 avril 2006, occupant 35 hectares au coeur du Cantal, le Scénoparc iO avait l'ambition d'offrir un autre regard sur les relations entre les hommes et les animaux. iO, c'était un voyage dans le temps, depuis les origines de la domestication, au cours duquel les visiteurs pouvaient croiser le regard d'animaux d'exception qui avaient tous un point commun : "avoir croisé, à un moment de son évolution, l'homme, et bouleversé les pratiques de celui-ci", nous dit la brochure de l'époque.

Un parc qui n'a jamais trouvé son public

Au cours de leur balade dans les allées du parc, les visiteurs pouvaient apercevoir des boeufs musqués, des buffles d'Asie, des bisons, des vaches Salers, des yacks, des watusis d'Afrique, etc. Les animaux pouvaient également, de temps à autre, apercevoir des visiteurs, rarement en nombre. En trois ans d'existence, le Scénoparc iO n'a jamais su rencontrer son public, ni le séduire et encore moins le fidéliser. Dans un article du bi-hebdomadaire L'Union du Cantal, daté du 24 octobre 2007, on pouvait lire que "pour 2007, iO devrait accuser un déficit d’exploitation de 300 000 euros pour une fréquentation de 21 000 visiteurs". A cette époque, une mission d'expertise "souligne que l’équilibre financier apparaît peu réaliste", que le "Scénoparc est à l’écart des flux touristiques et que sa fréquentation oscillera autour de 20 000 visiteurs (...) et pourrait, à terme, descendre entre 10 000 et 15 000 visiteurs”. On est loin, très loin, des 70 000 visiteurs annuels vendus par le porteur de projet.
Tellement loin qu'en 2009, la décision est prise de fermer définitivement le Scénoparc iO, un parc créé envers et contre toute logique économique dont la dette de 1 451 634 € sera réglée par les Auvergnats, et surtout par les contribuables cantaliens.


Afficher Scénoparc iO sur une carte plus grande
Bande-annonce iO
La bande-annonce officielle du Scénoparc iO


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie tourisme