[Sommet de l'élevage 2012] Agrilocal63.fr rapproche agriculteurs et restaurants collectifs

Le Conseil Général du Puy de Dôme lance une plate-forme internet qui met en relation l'offre et la demande, entre producteurs locaux et gestionnaires de restaurants collectifs. Un outil qui a fait ses preuves dans la Drôme.

Par Béatrice Nguyen

Le concept a été créé et développé dans la Drôme, il va être décliné par le Conseil Général du Puy de Dôme qui va proposer aux restaurants collectifs d'entrer en contact direct avec des agriculteurs pour acheter des légumes, fruits ou de la viande produits localement. La plate-forme ouverte à tous, et gratuitement, était présentée lors du Sommet de l'Elevage par des élus et responsables agricoles des deux départements.

 / ©
/ ©
CONFORME AU CODE DES MARCHES PUBLICS

Le principe est simple : l'acheteur public accède à l'offre en visualisant sur une carte la localisation des producteurs les plus proches.  Il peut ensuite entrer immédiatement et sans intermédiaire, en contact avec eux. Le dispositif est conforme au code des marchés publics et ces annonces légales sont accessibles à tous les producteurs, y compris ceux extérieurs au département.  Les agriculteurs, bio ou non, doivent simplement faire la démarche de s'inscrire auprès des services du Conseil Général pour obtenir un code et se connecter au système.

PRODUITS  FRAIS ET DE QUALITE

Pour les responsables de restaurants collectifs, l'intérêt est d'avoir accès à des produits frais et de qualité, avec un transport réduit. Les agriculteurs trouveront la possibilité de se diversifier. Selon Jean-Yves Gouttebel, Président du Conseil général du Puy de Dôme, "10% du marché de la restauration des collèges représenteraient  déjà 500 000 euros pour les agriculteurs". "C'est un partenariat gagnant-gagnant" selon Gérard Renard, Président de la Chambre d'Agriculture du Puy de Dôme.
Agrilocal63.fr offre aussi aux producteurs un moyen de valoriser sur une page personnelle leur exploitation et leur production.

La déclinaison du dispositif drômois a déjà été testé au Lycée professionnel et à l'EHPAD de Rochefort-Montagne dans le Puy de Dôme. Une vingtaine de réunions d'information seront programmées d'ici le mois de décembre.

L'objectif est de toucher dans un premier temps les collèges du département, et d'étendre ensuite le dispositif aux maisons de retraite et les hopitaux.

Sur le même sujet

Les + Lus