[Sommet de l'élevage 2012] La méthanisation, une énergie naturelle réservée aux plus gros exploitants

En France, la méthanisation à la ferme se développe lentement. Et pour cause. L’investissement pour un éleveur représente près de 800 000 euros.

Par Christine Launay


L'exploitant peut bénéficier d'aides de l'Etat, de la région ou du conseil général mais l'ardoise reste salée. Pour favoriser le développement de cette énergie alternative le gouvernement a annoncé en avril dernier la revalorisation des tarifs de rachat de l’électricité issue de la méthanisation.

La méthanisation à la ferme contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Pour l'éleveur, elle représente une opportunité de valoriser les déchets organiques de son exploitation (fumier, lisier, matières végétales...). Tout en produisant de l’énergie électrique. 

On écoute les explications de Laurent Emily, chargé de développement au Groupe Fauché.

DMCloud:5831
Méthanisation à la ferme
La méthanisation à la ferme, une opportunité de diversification
DMCloud:5835
Méthanisation à la ferme (suite)

Lire aussi

L'agriculture défie l'industrie dans le biogaz - Les Echos - 3 oct 2012

Sur le même sujet

Les + Lus