Cet article date de plus de 8 ans

[Sommet de l'élevage 2012] Le monde entier au rendez-vous du sommet de l’élevage

Des éleveurs en provenance d’Europe et du monde entier sont attendus au sommet de l’élevage à Cournon du 3 au 5 octobre. Au programme, visite de fermes, échanges sur la génétique, participation à des colloques internationaux
Ils sont arrivés à la première heure sur le salon, tout sourire. M et Mme Van der Becke sont éleveurs à Bruges en Belgique. Ils possèdent un cheptel de « Blanc, bleu», une race de vache à viande introduite en France dans les années 70. Cet après midi, ils partiront visiter un élevage de Salers, une race rustique, typique du Massif Central. Ce qui les intéresse, plus particulièrement, ce sont les techniques de reproduction et  les rencontres avec d’autres éleveurs.

L’Europe est sans conteste le continent le plus présent au sommet de l’élevage. Des représentants croates, ukrainiens, anglais, italiens ont prévu de se rendre au salon.
Une délégation russe est arrivée ce matin pour rencontrer les éleveurs de "Limousines", de "Charolaises" ou de "Montbéliardes". Voici le reportage de nos confrères de la rédaction TV de France 3 Auvergne. 
Le continent sud américain est également représenté par une importante délégation d’éleveurs de moutons en provenance du Chili, de Colombie et du Mexique. Ce soir, les 70 races animales françaises de bovins, d’ovins, et d’équins exposées au salon leur seront présentées. 



Pour la filière, le dévelopement des marchés à l'exportation est donc une donnée importante. L'Auverne l'a bien compris en mettant en place une structure d'aide à l'exportation pour ce qui concerne la viande, la génétique et les semences. Son nom :  "Auvergne Internationale".


Au total, près de 3 500 visiteurs étrangers de plus de 60 pays devraient participer à ce salon.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
le sommet de l'élevage