Et l'on reparle du Lyon-Turin...

En cette première semaine d'octobre, un révélation du Canard Enchaîné sur l'attribution des marchés publics du Lyon-Turin a donné de l'eau au moulin des opposants.

Le 3 octobre, le Canard Enchaîné a publié un extrait du rapport de la commission d’enquête publique chargée d’étudier le projet de ligne TGV Lyon-Turin.
On y lit très nettement que la commission incite à passer un marché avec une entreprise de travaux publics dirigée par le frère d’un des commissaires d'enquêteurs.

Il est écrit : "La commission invite RFF à étudier le mémoire de l’entreprise Truchet TP, qui propose de mettre à disposition du projet un terrain de 9 hectares, dans la zone artisanale d’Arbin, pour y stocker de manière définitive 950.000 m3 de déblais, après autorisation d’extraction de matériaux alluvionnaires".

Selon les calculs du Canard Enchaîné, "si l’entreprise obtient le marché et les autorisations, elle pourrait réaliser entre 20 et 50 millions d’euros de chiffre d’affaires en vendant le sable et le gravier contenu sur le site".

Un conflit d’intérêt qui fait beaucoup parler du côté des opposants au projet.

Mais à propos où en est-on du Lyon-Turin ?


L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité