A Lyon, des féministes appellent à manifester contre le "permis de violer"

Le 11 octobre, la Cour d'Assises de Créteil acquittait dix hommes accusés de viol collectif. Quatre sont condamnés à des peines allant de trois ans de prison avec sursis à un an ferme. Les associations féministes crient au "permis de violer".

Manifester contre le permis de violer, l'objectif de l'association "oser le féminisme".
Manifester contre le permis de violer, l'objectif de l'association "oser le féminisme".

Le 11 octobre dernier, la cour d’Assises du Val-de-Marne acquittait 10 hommes poursuivis pour des viols collectifs sur deux jeunes femmes commis dans des cités de Fontenay-sous-Bois, il y a plus de dix ans. Seuls quatre personnes ont été condamnées à des peines allant de trois ans avec sursis à un an de prison ferme. Un verdict contre lequel associations et collectifs de défense des droits des femmes sont vent debout, même si le parquet a, depuis, fait appel.


Permis de violer


Tous estiment que le message renvoyé aux victimes est l'inutilité de porter plainte, alors que les violeurs eux bénéficieraient de fait d’un permis de violer. C’est pour cela que le réseau "Oser le féminisme" appelle lundi à 18h30 à des manifestations dans les principales villes de France. A Lyon, cela sera devant le palais de justice, rue Servient. Les manifestant(e)s sont appelé(e)s à défiler en noir.


75000 victimes par an


Une pétition appelant à soutenir les 75000 femmes victimes en France chaque année de violences sexuelles est en ligne sur le site du collectif "féministes en action". Elle exige une meilleure application des lois, une meilleure formation des professionnel(le)s et une meilleure sensibilisation des jeunes aux violences sexuelles.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter