Grenoble, la vraie fausse pollution de l'air

© Photo d'illustration - AFP
© Photo d'illustration - AFP

Vendredi 26 octobre au matin, les automobilistes de l'agglomération de Grenoble étaient invités à lever le pied en raison d'un épisode de pollution. Message relayé par les radios et les panneaux. En fait, ce n'était pas nécessaire.

Par Franck Grassaud

La presse a été alertée jeudi vers 15H00 par le traditionnel communiqué trafic du conseil général de l'Isère: "Le niveau d’INFORMATION est activé sur les routes départementales du Bassin Grenoblois".

Dans la foulée, il était vivement recommandé de "limiter l'usage des véhicules, de privilégier la marche à pied et à vélo voire de différer ses déplacements et de pratiquer si possible le co-voiturage ou d'emprunter les réseaux de transport en commun", bref le premier niveau d'information.

Rebelote ce vendredi vers 6H30, avec cette fois un rappel des quelques 80 communes du territoire de Grenoble concernées et une recommandation aux usagers de la route de réduire leur vitesse de 20 km/h. L'info passe en boucle sur les radios et sur les panneaux à messages variables.

Pendant ce temps là, "Air Rhône-Alpes" affichait une belle couleur verte sur la carte mise en ligne sur son site internet.

Le Couac


Renseignements pris, il y a bien eu une légère pollution mais le mercredi 24 octobre. Le premier seuil d'alerte, fixé à 50 microgrammes de particules en suspension par mètre cube, a tout juste été dépassé. Malgré tout la procédure d'information a été enclenchée et, on ne sait pourquoi, elle n'a pas été levée.

"On savait pourtant que cet épisode était vraiment temporaire, on l'avait signalé", nous a expliqué un interlocuteur d'Air Rhône-Alpes visiblement bien embarrassé par ce couac. Tant qu'on y était on lui a demandé des prévisions pour les jours à venir: "une fois les pluies passées on n'est pas à l'abri d'un épisode de pollution en raison du retour du froid et de la reprise du chauffage".

Ce petit couac nous a finalement fait sourire car on sait très bien que dans l'agglomération de Grenoble, lever le pied est de toute façon obligatoire, en raison des bouchons ! 



Sur le même sujet

Les + Lus