Cet article date de plus de 8 ans

Plus d'IDTGV entre Lyon et Paris après le 8 décembre: la SNCF confirme

Nous vous l'annoncions dès hier. La SNCF le confirme officiellement aujourd'hui. Il n'y aura plus d'IDTGV entre Lyon et Paris après le 8 décembre. Exception faite de l'aéroport ST Exupéry.   
La SNCF ne proposera plus de voyages en iDTGV, moins chers que les voyages dans des TGV traditionnels à partir du 9 décembre sur sa ligne Paris-Lyon. Sa filiale iDTGV veut se positionner sur les trajets plus longs.
"iDTGV veut se positionner sur les destinations à plus de trois heures" de Paris,a déclaré à l'AFP une porte-parole d'iDTGV.Les offres idTGV de la SNCF, 100% web, proposent depuis 2004 des billets de TGV à bas prix, avec plus de 30 départs quotidiens.

En revanche, l'iDTGV assurant la liaison entre Paris et Grenoble continue d'exister,avec un arrêt à Lyon Saint-Exupéry (l'aéroport) les vendredi, samedi et dimanche.La SNCF a précisé qu'elle voulait désormais se concentrer sur les trajets plus longs, Paris-Lyon s'effectuant en un peu plus de deux heures."Cela correspond à la stratégie du groupe SNCF de développer une marque unique pour être plus fort face à la concurrence" sur les longs trajets, a indiqué à l'AFPune source proche du dossier.

La concurrence sur les lignes internationales de voyageurs est en effet arrivée en France en décembre 2011 avec la compagnie Thello (filiale de Transdev et deTrenitalia) sur la liaison nocturne Paris-Venise, et à partir du 9 décembre sur Paris-Rome."Mais la SNCF a mis en place toute une série de cartes de réductions avec lesquelles
les voyageurs sont censés s'y retrouver en terme de prix".Parmi ces nouveaux produits, la SNCF a ainsi lancé cet été sa nouvelle offre de transport par autocars longue distance baptisée iDBUS.Aprés Lille ,une nouvelle plateforme devrait être inaugurée à Lyon fin novembre. Dans quelques semaines aussi devrait  dévoilée la première rame de TGV low-cost, rebaptisé "TGV eco", dont le démarrage commercial est prévu pour le premier semestre 2013 et qui proposera, chaque année, un million de places à moins de 25 euros sur l'axe Paris-Lyon-Marseille-Montpellier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf transports