• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le député PS du Cantal Alain Calmette démissionnera de son mandat de maire d'Aurillac le 1er janvier 2013

Alain Calmette sera l'invité d'une émission spéciale Municipales 2014 le samedi 9 novembre à 11h sur France3 Auvergne
Alain Calmette sera l'invité d'une émission spéciale Municipales 2014 le samedi 9 novembre à 11h sur France3 Auvergne

Le maire PS d'Aurillac Alain Calmette a annoncé samedi aprés midi qu'il quitterait ses fonctions de premier magistrat de la ville d'Aurillac, pour se consacrer pleinement à l'Assemblée Nationale où il a été élu en juin 2012.

Par Brigitte Cante

Aprés cinq mois passés au Palais Bourbon, Alain Calmette décide donc d'abandonner son fauteuil de maire. "Je fais ce constat. La fonction parlementaire demande une présence assidue. Et être maire nécessite une proximité particulière avec la population. C'est un cumul trés difficile à assumer. J'en tire les conséquences" a-t-il expliqué à France 3 Auvergne.  

Le député proche de François Hollande appliquera donc la règle du non-cumul souhaitée par le chef de l'Etat. Alain Calmette restera cependant adjoint dans l'exécutif municipal . Il souhaite que la future loi permette aux parlementaires de rester adjoint, ou vice-président d'un exécutif local .

Le député PS du Cantal milite également pour distinguer les grandes et les petites communes." Etre maire de Lyon ou de Marseille, ça n'est pas la même chose que de l'être dans une commune de 200 ou 300 habitants. " 
Pour une ville comme Aurillac,(28 000 habitants), il se dit "amplement d'accord" pour inscrire cette limitation de cumuls de mandats dans la loi.

Son successeur sera élu lors d'un Conseil Municipal début janvier 2013. 

Le député du Cantal Alain Calmette répond aux questions de Béatrice N'guyen sur France 3 Auvergne

Alain Calmette quittera ses fonctions de maire d'Aurillac en janvier 2013
Pour Alain Calmette député socialiste du Cantal, être à la fois maire d'Aurillac et parlementaire est "un cumul trés difficile à assumer."

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus