Saint-Nectaire privé de distributeur automatique de billets

Devant faire face, parfois, à des distributeurs pas suffisamment rentables, les établissements bancaires ont tendance à retirer leurs DAB. Ce sont souvent les petites communes qui en font les frais, comme Saint-Nectaire, dans le Puy-de-Dôme, qui n'a plus de distributeurs d'argent.
Devant faire face, parfois, à des distributeurs pas suffisamment rentables, les établissements bancaires ont tendance à retirer leurs DAB. Ce sont souvent les petites communes qui en font les frais, comme Saint-Nectaire, dans le Puy-de-Dôme, qui n'a plus de distributeurs d'argent.

Saint-Nectaire (Puy-de-Dôme) a perdu son unique distributeur automatique de billets en septembre 2012. Depuis, le village touristique se bat pour convaincre un banquier d’installer à nouveau une machine.

Par Christophe Jouvante

Saint-Nectaire, c’est 750 habitants l'hiver, beaucoup plus l'été. Les touristes viennent visiter ses fermes (le fromage), son église mais pas son unique distributeur de billet adossé au casino. Il est porté disparu depuis septembre dernier, enlevé par la banque qui le gérait pour manque de rentabilité.

Avec, en moyenne, 14 000 retraits annuels, ce distributeur était déficitaire. La ville et le propriétaire du casino sont alors entrés en contact avec presque toutes les banques. Une seule pour le moment, un établissement auvergnat, étudie la faisabilité d’implanter un nouveau distributeur automatique sur la commune.

La banque Nuger constate, comme ses concurrents, que le seuil de rentabilité ne peut être franchi. Avec 14 000 retraits enregistrés chaque année, il faudra trouver entre 8 et 10 000 euros supplémentaires par an du côté de Saint-Nectaire pour que la banque rentre dans ses frais. En plus du coût propre d’une machine à distribuer l’argent: 10 000 euros.

Les banques demandent un apport des personnes intéressées

Mettre la main à la poche, d'autres l'ont déjà fait. A dix minutes en voiture de Saint-Nectaire se situent les deux distributeurs les plus proches. A Murol, il y a celui de la Banque Postale, ainsi que celui d’un gérant de supérettes.
Yves Cattarelli a acheté il y a 15 ans un distributeur d'occasion et il passé un accord avec la banque Nuger. Depuis, il a investi dans une nouvelle machine adossée à sa supérette, il alimente en partie le distributeur et règle, entre autres, les frais de connections téléphoniques nécessaires pour les retraits d’argent.
Un investissement indispensable pour Murol qui accueille, comme Saint-Nectaire, des dizaines de milliers de touristes, surtout l’été. Beaucoup viennent d’Europe du nord (Allemagne, Belgique, Pays-Bas, etc.) et ont l’habitude de régler leurs achats en liquide. "Murol, 556 habitants l’hiver, voit sa population multipliée par dix durant l’été" nous précise le maire, Sébatien Gouttebel, également président de l’association des maires ruraux du Puy-de-Dôme.

Les distributeurs hors site, c'est-à-dire hors agence, disparaissent petit à petit des villages car jugés trop chers par rapport au service qu'ils rendent. Saint-Nectaire espère récupérer le sien d'ici l'été prochain. En attendant, si vous y allez, faites le plein de liquide avant. Dans une grande ville de préférence.

ITW Alphonse Bellonte, maire de Saint-Nectaire (63)

 

Sur le même sujet

Les + Lus