A Yssingeaux, des élus demandent la création d'une antenne du SAMU pour assurer les urgences

Le secteur d'Yssingeaux en Haute-Loire est-il mal couvert par les services d'urgence médicale ?
Depuis le déménagement du SAMU 42 à l'hôpital Nord, à l'autre bout de Saint-Etienne, en décembre dernier, la question est posée par certains médecins généralistes.

Ils sont une vingtaine de généralistes à avoir créé une association pour dire qu'il y a urgence pour les urgences.
En cause, le récent déménagement du SAMU 42 qui couvre cette partie de la Haute-Loire voisine de la Loire.
Le SAMU de la Loire est désormais à l'Hôpital Nord de Saint-Etienne, il dispose d'une salle de régulation des plus performantes.
Pour les urgentistes, cela se traduit par une rallonge de 9 kilomètres pour se rendre par la route  à Monistrol-sur-Loire par exemple.
Mais sans conséquence véritable puisque déjà les 2/3 des 200 interventions annuelles en Haute-Loire se font par hélicoptère.
D'ailleurs ce déménagement était déjà effectif depuis plusieurs années pour une partie des équipes et personne ne l'avait remarqué.
Des chiffres que conteste le Dr Gallot, maire d'Yssingeaux, lui même médecin généraliste.
Avec d'autres élus, il réclame la création d'une antenne SAMU sur sa ville et avance plusieurs arguments.
Le problème en cache sans doute un autre : celui des gardes de nuit que les médecins rechignent de plus en plus à assurer.
Ils espèrent que la création d'une nouvelle antenne SAMU pourrait les décharger de cette permanence des soins.
Seulement voilà, l'ARS Auvergne, l'Agence Régionale de Santé, estime qu'il n'y a pas de problème d'urgence à l'Est de la Haute-Loire !




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé