La station de ski du Lioran est la seule en France à avoir un service médical d'urgence

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sandry Vicente
Deux pisteurs interviennent sur une petite fille de 7 ans blessée
Deux pisteurs interviennent sur une petite fille de 7 ans blessée

Du 15 décembre à fin mars, plusieurs médecins urgentistes assurent à tour de rôle une permanence sur la station de ski du Lioran dans le Cantal. C’est la seule unité de soin de ce type en France.

Depuis qu’il a repris du service à la mi-décembre, Thomas Rigaut, pisteur secouriste au Lioran, multiplie les interventions. Aujourd’hui, il porte secours à une fillette de 7 ans sur l’une des pistes de la station. Il lui pose les questions d’usage afin de déterminer la raison de sa chute et comprendre sa douleur. Mais sur ce cas là, impossible d’établir un diagnostic. Alors, il s’adresse via un talkie au médecin urgentiste, resté au poste de secours. « Je n’arrive pas à avoir les constantes là avec le tensio, donc on pensait mettre la coquille et le collier cervical et te la redescendre ».

La saison dernière, plus de 1250 interventions au Lioran

L’année dernière, ce sont près de 1250 personnes qui ont été prises en charge par l’antenne médicale d’urgence. 30% des cas relèvent de la médecine, 70% de la traumatologie. Pour Thomas Rigaut, avoir un contact direct avec le médecin urgentiste est un véritable confort de travail : « C’est très important de pouvoir le joindre et de savoir qu’il peut nous rejoindre, venir en aide tout simplement. Notamment lorsque le secours s’aggrave, on a un avis médical très rapidement. Si ça se dégradait trop, il y a toujours la possibilité que le médecin puisse nous rejoindre à motoneige pour administrer les premiers soins sur la piste. Pour nous, c’est un grand confort. »

Des médecins de l’unité médicale de secours en montagne

Ce sont les médecins de l’unité médicale de secours en montagne, dépendant du Samu 15, qui interviennent tour à tour durant la saison au Lioran. Ils sont 9 au total, mobilisés de 9 heures à 18 heures. Laurent Caumon, le responsable SAMU 15 Aurillac : « L’intérêt que nous soyons présents sur la station, c’est l’éloignement par rapport aux trois SMUR, les trois services d’urgence du département. Nous sommes en effet ici à plus de 30 minutes des 3 SMUR, que sont Aurillac, Saint Flour et Massiac. »

Face à l’augmentation des accidents graves, notamment liés au non port du casque, la présence de ce service d’urgence au Lioran semble indispensable, notamment pour sauver des vies.

durée de la vidéo: 01 min 50
Le Samu des pistes de ski

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.