La chronologie de l'affaire Fiona [Multimédia]

Dimanche 12 mai 2013, à Clermont-Ferrand, une maman signalait la disparition de sa fille aux policiers. En fin de journée, les recherches débutaient dans le parc de Montjuzet où la petite Fiona, 5 ans, aurait été vue pour la dernière fois. Voici le récit des événements qui ont suivi.

Par France 3 Auvergne

La disparition de la petite Fiona, cinq ans et demi, le dimanche 12 mai 2013, a provoqué un très vif émoi à Clermont-Ferrand. C'est sa maman qui a signalé sa disparition aux policiers en fin de journée. Elle a expliqué avoir emmené ses deux enfants jouer dans le parc de Montjuzet. Enceinte et fatiguée, la jeune femme a dit s'être assoupie durant quelques minutes. A son réveil, sa fille aînée avait disparu. Elle l'a cherchée durant quarante-cinq minutes dans le parc, en vain.
 
Les recherches ont débuté en tout début de soirée pour retrouver la fillette blonde "au teint clair", de "type européen", mesurant 1,10m et vêtue au moment de sa disparition d'un survêtement noir avec un logo blanc, de tennis noirs, et portant au cou une chaîne en or, selon la police.
 
Lundi, moins de 24 heures après sa disparition, un appel à témoins est lancé par la police de Clermont-Ferrand. La police demande alors à toutes les personnes qui auraient vu quelque chose dans le parc entre 17h et 21h de prendre contact avec elle au 04 63 05 22 21 ou au 07 77 97 08 59.

Quatre mois plus tard, Cécile Bourgeon et son compagnon, Berkane Makhlouf passent aux aveux. Placés en garde à vue le 24 septembre, ils finissent par expliquer que Fiona est morte et qu'ils l'auraient enterrée près du lac d'Aydat. Ils sont aussitôt mis en examen alors que les recherches pour retrouver le corps de l'enfant sont inefficaces faute d'éléments clairs fournis par la mère de l'enfant et son ami.

A lire aussi

Sur le même sujet

Suivez le tirage du 6e tour de la Coupe de France de football

Les + Lus