• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Sérieux lifting pour le quartier des Ailes à Vichy

L'une des barres d'immeuble a déjà été coupée en deux. Deux cages d'escalier ont disparu et avec elles une vingtaine de logements. Mais la célèbre tour des Ailes est toujours debout.
L'une des barres d'immeuble a déjà été coupée en deux. Deux cages d'escalier ont disparu et avec elles une vingtaine de logements. Mais la célèbre tour des Ailes est toujours debout.

C'est à ce jour le plus gros chantier de rénovation de logements sociaux en Auvergne. Le quartier des Ailes, à Vichy, va être complètement réhabilité. Construit dans les années 60, cet ensemble de 574 logements va subir un sérieux lifting, notamment au niveau de la rénovation des intérieurs.

Par Evelyne Rimbert

Les travaux ont démarré il y a deux mois. Avec la déconstruction d'une vingtaine de logements dans une barre d'immeuble, laissant place à une trouée qui sera réservée aux piétons et qui permet déjà d'apercevoir, sous un autre angle, l'emblématique tour des Ailes.
Un budget de 14 millions et demi d'euros et deux années de travaux seront nécessaires pour mener à bien ce vaste chantier de rénovation de logements
sociaux. Le plus grand chantier du genre en Auvergne. 

L'embellissement du cadre de vie, c'était l'un des objectifs de la SEMIV (Société d'Economie Mixte Immobilière de Vichy) qui gère ce vaste parc immobilier. 
Un embellissement qui passe par la rénovation des intérieurs. Toilettes et  salle de bains refaits. Menuiseries changées, volets électriques sur les porte-fenêtres, avant le ravalement  et la sur-isolation des façades, le remplacement des huisseries et la distribution d'eau chaude collective qui seront faits dans le cadre du label BBC rénovation. Un confort appréciable, sans augmentation de loyer. Et qui se traduira même par une baisse de la consommation d'énergie, donc une baisse des charges.
Réhabilitation du quartier des Ailes à Vichy
Reportage : Christian Darneuville, Fabrice Dutriaux. Intervenants : Yvette et Roger BATTISTELLI (Retraités), Frédéric AGUILERA (Président de la SEMIV), Monique BAUDRAND (Retraitée), Delphine LASNIER (Directrice de la SEMIV). (Source photos travaux : La Montagne)



Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus