Un squat de roms créé des tensions entre le maire d'Aubière et la préfecture du Puy-de-Dôme

Depuis 18 mois, une vingtaine de roms, dont 4 enfants, occupent une maison et un grand terrain, situés en plein cœur du Campus des Cézeaux. Une expulsion était prévue en mai dernier, mais les occupants sont toujours là. Une situation qui agace le maire et les riverains.

Les roms occupent cette maison et ce terrain, dans un état déplorable, depuis début 2012.
Les roms occupent cette maison et ce terrain, dans un état déplorable, depuis début 2012.
Installé depuis prés de deux  ans dans la maison d'une personne partie en maison de retraite, un groupe d'une vingtaine de roms aurait du être expulsé depuis le 16 mai dernier.Mais, faute de moyen, aucun autre hébergement n'a été trouvé par la préfecture. La mairie d'Aubière et les riverains eux, n'en peuvent plus. Le lieu est devenu totalement insalubre. Pour tenter de résoudre ce problème, Christian Sinsard, le maire d'Aubière, a décidé d'alerter Cécile Duflot, ministre de l'égalité des territoires et du logement.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique roms