Prévenir les cancers de la tête et du cou

La Société européenne de la tête et du cou (EHNS) lance ce lundi 23 septembre, la première semaine de sensibilisation au cancer de la tête et du cou, dont l'objectif est de souligner les défis de la gestion de cette maladie, tout en sensibilisant le public à ce cancer "soignable"

Les cancers de la tête et du cou se guérissent bien, s'ils sont dépistés à temps- Le 23 septembre 2013
Les cancers de la tête et du cou se guérissent bien, s'ils sont dépistés à temps- Le 23 septembre 2013 © France3 RA
Le cancer de la tête et du cou est le 6e cancer le plus courant à travers le monde, mais il demeure largement inconnu. Grâce à l'amélioration de la prise de conscience, à un diagnostic précoce et à un traitement adapté, il est possible d'améliorer sensiblement les résultats des patients.
Cette semaine de sensibilisation, qui durera jusqu'au vendredi 27 septembre, sera axée sur le fait de mieux faire connaître cette maladie qui tue chaque année plus de 62 000 personnes en Europe. Plus de 132 000 personnes ont été diagnostiquées comme atteintes de cette maladie en Europe, pendant la seule année 2012.
Le cancer de la tête et du cou affecte des zones multiples, dont l'intérieur de la bouche et la langue (« cavité buccale »), la gorge (« pharynx ») et la boîte vocale (« larynx »), à l'exception du cerveau et des yeux. « Contrairement aux autres cancers, le faible niveau de sensibilisation aux signes et symptômes du cancer de la tête et du cou au sein du grand public et des professionnels de santé est préoccupant, » a déclaré le Professeur Jean Louis Lefebvre, Président de la Société européenne de la tête et du cou (EHNS) et professeur d'ENT et de chirurgie de la tête et du cou au Centre Oscar Lambert de Lille, en France. « En lançant cette semaine de sensibilisation, nous espérons parvenir à une meilleure connaissance et prise de conscience de la maladie, afin de pouvoir encourager la précocité de la consultation, du diagnostic et du renvoi vers un spécialiste, pour finalement sauver la vie des patients en Europe. »
Le cancer de la tête et du cou affecte les personnes de tous âges, sexes et origines ethniques. Il est plus courant chez les hommes de plus de 40 ans. Cependant, ces dernières années, on a noté une augmentation significative du nombre de femmes jeunes diagnostiquées. Parmi les principaux facteurs de risque figurent la cigarette et la consommation d'alcool et un lien croissant avec certains sous-types du virus du papillome humain (HPV), transmis lors de relations sexuelles orales. Le cancer de la tête et du cou peut être traité efficacement s'il est dépisté relativement tôt.
En repérant tôt les symptômes du cancer de la tête et du cou, et en obtenant des avis médicaux, il est possible d'améliorer sensiblement les résultats en termes de survie et donc de sauver des vies.


Si l'UN des symptômes suivants est présent pendant TROIS semaines, il convient de consulter un médecin:
Douleurs à la langue, aphtes qui ne guérissent pas et/ou taches rouges ou blanches dans la bouche
  •     Douleur dans la gorge
  •     Enrouement persistant
  •     Déglutition douloureuse et/ou difficile
  •     Masse dans le cou
  •     Une narine bouchée/ou pertes nasales sanglantes
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter