• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Loire: deux pères et une mère perchés sur un ancien puits de mine

Le puits de mines Couriot - Mardi 24/09/2013 / © Vincent Diguat
Le puits de mines Couriot - Mardi 24/09/2013 / © Vincent Diguat

Deux hommes et une femme se sont installés durant la nuit de lundi à mardi sur un ancien puits de mine de Saint-Etienne, à 50 mètres de hauteur, afin de protester contre des décisions de justice concernant la garde de leurs enfants

Par Isabelle Gonzalez

Ils se sont installés vers 23H00, lundi 23 septembre, sur l'énorme structure métallique du puits Couriot, après une ascension qui a duré plus de deux heures, ont-ils précisé.
Ils ont déployé une banderole proclamant: "Egalité parentale pour nos enfants, monoparentalité stop!".
La mère, Fatiha, qui habite Saint-Priest (Rhône) dans la banlieue de Lyon, entend protester contre une décision du tribunal de Saint-Quentin en Yvelines l'obligeant à rencontrer ses deux fils dans un lieu neutre une fois par mois en région parisienne.
Les deux pères, William et Eric, originaires de la région de Saint-Etienne, dénoncent eux une décision du juge des affaires familiales de cette ville: le premier ne peut voir ses enfants que 4 jours par mois, tandis que le second est totalement privé du droit de visite.
Ils ont affirmé leur détermination à demeurer sur place tant qu'ils n'auront pas obtenu la réouverture de leurs dossiers en vue de leur accorder un droit de garde alternée.
Des actions spectaculaires, qui se multiplient qui pourtant ne doivent pas faire oublier que les juges aux affaires familiales sont des hommes et femmes responsables et que s'ils prennent ce genre de mesures c'est souvent motivées. Des erreurs peuvent se glisser, mais des parents maltraitants ou peu responsables, ça existe ne l'oublions pas.

DMCloud:109143
Parents perchés
De histoires d'enfants, et de garde d'enfants qui se passent mal. C'est devenu un moyen de se faire entendre: grimper sur un édifice. Deux pères stéphanois, et une mère rhodanienne ont escaladé dans la nuit le puits Couriot, l'ancien puits minier de St Etienne. Perché à 50 mètres, ils réclament le droit de voir leurs enfants plus souvent. Reportage sur place avec prise de parole d'un papa: William et l'indispensable éclairage de Maître Marie-Christine Buffard Avocate spécialisée dans les affaires familiales

 

Sur le même sujet

Une station de recherche sur la foudre à Saint-Privat-d'Allier (43)

Les + Lus