Abattage rituel : les règles ne sont pas toujours respectées...

A l'occasion de la fête de l'Aïd, les autorités ont autorisé  la mise en place de sites d'abattage ponctuels. Objectif : éviter les abattages clandestins interdits par la loi. Mais la réglementation n'est pas toujours respectée... le reportage dans la Loire. 



Cette année, 55 abattoirs temporaires ont été agréés par le ministère de l'agriculture pour répondre à la demande des fidèles et éviter les abattages clandestins d'ovins. La loi punit l'abattage illégal de six mois de prison et 15 000 euros d'amende.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tradition animaux
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter