Mardi après-midi, une peine d'un mois de prison avec sursis a été requise à l'encontre des cinq militants CGT qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Roanne pour avoir refusé de se soumettre à un prélèvement d'ADN. Le tribunal a mis son jugement en délibéré au 17 décembre.

Leurs avocats ont plaidé la relaxe. Les prévenus étaient soutenus par des militants venus en nombre à Roanne et par le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon. Ce rassemblement a réuni "plus de 20.000 militants" selon la CGT, 8.000 selon la police.

le reportage de F.Bouyablane et F.Coudert - Edition 19/20 Rhône-Alpes du 05/11/13

 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité