• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le pilote de la “Carte au Trésor” meurt dans un crash

Archives Carte au Trésor" / © DR
Archives Carte au Trésor" / © DR

Le pilote et le copilote d'un hélicoptère sont morts dans un crash au-dessus du domaine skiable de Serre-Chevalier, sur la commune de Saint-Chaffrey (Hautes-Alpes). L'accident a eu lieu vers 09H30 à environ 1.600 mètres d'altitude au lieu-dit "Serre Rattier".

Par Isabelle gonzalez avec AFP

Le pilote était Pascal Oliviero âgé de 53 ans, connu pour avoir été le pilote d'hélicoptère de la "Carte au Trésor", une émission qui avait été diffusé l'été sur France 3. Particulièrement expérimenté, il travaillait pour le compte de la société Héliperformance à Samoëns en Haute-Savoie.La deuxième victime, âgée de 54 ans, originaire du Briançonnais, était un employé-mécanicien de la société Héli-Max de Saint-Crépin, dans les Hautes-Alpes.

Selon le procureur de la République de Gap, Raphaël Balland, "l'une des hypothèses de l'enquête serait qu'une pale de l'appareil soit entrée en contact avec un câble alors que l'hélicoptère effectuait des travaux sur le domaine skiable".Plus tôt, plusieurs sources souhaitant garder l'anonymat avaient précisé que l'appareil se serait pris les pales dans un câble de téléphérique. "Il devait acheminer du matériel pour préparer la saison hivernale. Et on terminait la remise en place d'une remontée mécanique après une opération de maintenance", a indiqué Patrick Arnaud, directeur adjoint du domaine skiable. "On avait du personnel sur place qui a pu immédiatement éteindre le début d'incendie",a-t-il ajouté.

Le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Briançon est intervenu sur place. L'hélicoptère qui s'est écrasé est un Ecureuil d'Eurocopter, selon un porte-parole du groupe, un appareil mono-turbine léger habituellement utilisé pour le transport, le travail aérien et le déplacement de charges.

Une enquête préliminaire du chef d'homicide involontaire a été ouverte par le parquet de Gap pour déterminer les causes de l'accident et rechercher d'éventuelles responsabilités pénales, selon M. Balland. L'enquête a été confiée au PGHM de Briançon et à la Gendarmerie des Transports Aériens (GTA) de Marseille, a conclu le magistrat.

Sur le même sujet

Un Tour de France pour sensibiliser à la BPCO, une maladie respiratoire

Les + Lus