• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les deux pilotes détenus en République dominicaine bientôt jugés

Aéroport de Lyon Bron- Archives / © France3 RA
Aéroport de Lyon Bron- Archives / © France3 RA

Deux pilotes français, détenus depuis mars dernier en République dominicaine pour trafic de drogue, comparaîtront le 10 décembre 2013 lors d'une audience qui décidera de la suite des poursuites, a annoncé ce mardi 12 novembre 2013, leur comité de soutien en France.

Par Isabelle Gonzalez avec AFP

Cette audience préliminaire, "rendez-vous attendu depuis plusieurs mois et continuellement repoussé par le ministère public dominicain", aura lieu à Higuëy, où Pascal Fauret et Bruno Odos sont détenus, a précisé dans un communiqué le président de ce comité, Philippe Heneman.
"Cette date du 10 décembre est capitale car, pour la première fois, les deux pilotes français pourront faire valoir leur défense après plus de huit mois de détention dans le bloc de haute sécurité de la prison d'Higuëy", a-t-il ajouté.
Le 20 mars, une opération de l'agence anti-drogue dominicaine, agissant sur des renseignements livrés par des agences étrangères, avait abouti à l'arrestation de 35 personnes et à la saisie de 700 kg de cocaïne en partance pour la France.
Parmi les interpellés figuraient quatre Français, dont les deux pilotes qui avaient pris les commandes d'un avion privé contenant la drogue et devant décoller de Punta Cana. Ce Falcon 50 appartenait au lunetier français Alain Afflelou mais avait été affrété par une société de location, SN-THS, basée à Bron (Rhône).
Pierre Dreyfus, responsable de cette société, et Fabrice Alcaud, un pilote indépendant, ont été mis en examen et écroués à Marseille, où un volet de l'affaire est instruit, pour "importation de stupéfiants en bande organisée, association de malfaiteurs et direction d'un groupement en vue de l'importation, trafic de stupéfiants et blanchiment".
Selon le comité de soutien, "un groupe d'experts de haut niveau et de représentants de la profession de pilotes de ligne" témoignera, à l'audience du 10 décembre, "de la régularité des procédures appliquées" par les deux pilotes.
Ceux-ci se disent victimes collatérales et non complices du trafic de drogue démantelé et selon leurs défenseurs, la justice dominicaine ne dispose d'aucun élément à leur encontre.

Pilotes arrêtés en République Dominicaine : l'appel de leurs épouses
Pilotes arrêtés en République Dominicaine : l'appel de leurs épouses - Le reportage de Jean Perrier et des images de Laurent De Bretagne - Le 05/06/13

 

Sur le même sujet

Toujours sans nouvelles de Lorraine, disparue dans le Rhône

Les + Lus