• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

TGV Lyon -Turin : Lancement d'une phase décisive

© France3 Alpes
© France3 Alpes

Une phase décisive du chantier du Lyon -Turin a été lancée hier, entourée de certaines précautions,par crainte des manifestations. Un tunnelier est entré en action à Chiomonte (Italie )pour percer une galerie de reconnaissance.Elle permettra l'accès au chantier du tunnel proprement dit.    

Par Philippe Bette

Le tunnelier, une énorme fraiseuse de plus de six mètres de diamètre, est entré en action mardi à Chiomonte (nord-ouest) pour percer une galerie de reconnaissance du futur TGV Lyon-Turin.Des personnalités françaises et italiennes étaient venues saluer le lancement de cette nouvelle phase spectaculaire, à une cinquantaine de km à l'ouest de Turin.

L'opération avait été organisée sous le sceau de la confidentialité "pour des raisons de sécurité", par crainte de manifestations contre ce chantier contesté et placé sous haute protection policière."Nous sommes entrés dans la phase opérationnelle du percement, le projet est plus que jamais irréversible", a commenté le maire de Turin Piero Fassino, en rappelant que les parlements italien et français étaient en train d'entériner le projet, avant un sommet franco-italien le 20 novembre à Rome.

Ce projet a "une triple valeur: européenne, économique et environnementale", a souligné le président de la délégation française de la Conférence intergouvernementale pour ce TGV, Louis Besson, tandis que la député-maire de Chambéry (sud-est de la France), Bernadette Laclais, se félicitait de cette "étape symbolique dans l'avancement du chantier".

Les 200 premiers mètres de cette galerie de la Maddalena ont été creusés avec des méthodes traditionnelles (excavateurs et marteaux pneumatiques). Avec le tunnelier,énorme engin de 240 mètres de long et 6,30 m de diamètre, le percement de la roche va se poursuivre à raison de 7 à 10 mètres par jour sur les 7.300 mètres restants.Cette galerie permettra l'accès au chantier du tunnel proprement dit. Une fois ce dernier réalisé, elle servira pour la ventilation, l'entretien et comme issue de sécurité.

"A partir de maintenant nous avons devant nous 2 années d'excavation pour finir de creuser le tunnel d'exploration de la Maddalena", a expliqué à l'AFP-TV Maurizio Bufalini, directeur de construction pour le groupe LTF.Le percement du tunnel d'une longueur de 57 km, doit démarrer en 2014, côté français.

De son côté, le mouvement "no-tav" (Non au train à grande vitesse) a annoncé une manifestation de protestation samedi à Suse et une autre pendant le sommet franco-italien à Rome, afin d'"assiéger cette petite partie du pays qui endette des millions d'Italiens".
DMCloud:125891
Lyon-Turin : Phase décisive

   

Sur le même sujet

Clermont-Ferrand : dites au revoir aux pailles en plastique

Les + Lus