En Suisse, on roule désormais les feux allumés

Depuis le 1er janvier, il est obligatoire d’allumer ses feux lorsque l’on roule sur les routes suisses. De jour comme de nuit. Un oubli est passible de 40 francs d’amende (32 euros).

Qu’il fasse jour ou nuit, qu’il pleuve, qu’il brume ou qu’il vente, si vous passer la frontière suisse, pensez à allumer les feus de votre véhicule. Depuis le 1er janvier, c’est obligatoire, comme en Scandinavie ou dans certains pays d’Europe de l’Est.

L’objectif de cette mesure : réduire d’environ un quart le nombre de blessés et de morts sur les routes. Le Bureau de prévention routière soutien cette mesure, estimant qu’elle permet aux usagers de mieux évaluer les distances et les vitesses. Les automobilistes ont deux mois pour s’adapter à la nouvelle réglementation. Janvier et février sont dédiés à la prévention. A partir de mars, un oubli sera passible de 40 francs d’amende, soit 32 euros.

La consommation d’alcool plus sévèrement réprimée


Autre changement chez nos voisins helvètes : depuis le 1er janvier, c’est tolérance zéro en matière d’alcoolémie pour certaines catégories d’automobilistes. Les chauffeurs professionnels, les nouveaux conducteurs, les élèves automobilistes, les moniteurs de conduite et les accompagnants lors de courses d’apprentissage ont interdiction de conduire sous l’affluence de l’alcool. Pour les autres conducteurs, la tolérance reste la même qu’en France.

Reportage de la Radio Télévision Suisse