Carte scolaire : la rentrée s'annonce chahutée

© France 3 Auvergne
© France 3 Auvergne

C'est en ce moment que se prépare la carte scolaire pour la rentrée 2014. Les premiers contours ne donnent pas forcément satisfaction aux syndicats, aux parents d'élèves, et aux enseignants rassemblés mercredi matin encore devant l'inspection académique de Clermont-Ferrand.

Par Claude Fallas

Ils sont venus pour exprimer leur inquiétude et leur mécontentement à l'heure où les dernières décisions se prennent. Mercredi matin,  ce sont donc 40 syndicalistes, enseignants et parents d'élèves qui ont eu droit aux premières heures à un cours de mathématiques. Un à un, les syndicats épluchent les chiffres... Des chiffres pas toujours très clairs... Le nez dans ses papiers, Didier Liennart, délégué SNUIPP- FSU a quand même "du mal à s'expliquer un certain nombre de choses. Par exemple, on ouvre à Mirefleurs à 26,75 de moyenne, et c'est bien. Par contre, on ferme à Saint Dier d'Auvergne une classe et on va se retrouver à 27 de moyenne. Cherchez l'erreur."

Certains parents d'élèves sont descendus du Brugeron où depuis hier l'école est bloquée car on leur promet une classe unique. Une annonce qui sonne la mort du village pour cette mère de famille. "Comment un enseignant peut avoir 8 niveaux à assumer  et s'occuper de tous les élèves ? La qualité d'enseignement ne sera plus là ! Il faut absolument que notre 2e classe reste ouverte ! Au niveau économique aussi, ça compte énormément pour nous. si on n'a plus d'écoles, les jeunes familles ne viendront plus s'installer et ça aura des conséquences sur nos commerces, sur tout..." 

L'an dernier, le département du Puy-de-Dôme avait obtenu 31 postes, cette année, il en obtient à nouveau 30. Pour les syndicats, c'est certes mieux que rien, mais c'est insuffisant et ça ne permet pas de régler un grand nombre de situations notamment en maternelle. Sans compter que pour obtenir ces 30 postes dans le Puy-de-Dôme, on en a enlevé en Haute-Loire et dans l'Allier. D'autant que selon les syndicats, ces deux départements que sont la Haute-Loire et l'Allier verront leurs effectifs augmenter en septembre prochain. Ce qui promet une rentrée chahutée dans bien des écoles.

25 ouvertures de classes :
  • En maternelle, ouverture au Cendre (Henri Barbusse, ) et à Clermont-Ferrand (Jules Vallès, Albert Bayet et Jean Butez).
  • En primaire et élémentaire, ouverture à Artonne, aux Ancizes, à Culhat, Loubeyrat, Ceyrat-Boisséjour, Clermont-ferrand (Jules-Vallès,  Charles Perrault, Jean Macé, Jules Ferry et Nestor Perret), Brassac, Cébazat (Jules Ferry), Mirefleurs, Veyre-Monton, Ennezat, Plauzat et Cournon (Henri Bournel)
  • Dans les regroupements pédagogiques, ouverture à  Sayat, Bergonne-Le-Broc, Teilhède-Prompsat, Montcel et Jozerand.
24 fermetures de classes : 
  • En maternelle, fermeture à Aubière (Vercingétorix), Mirefleurs, Clermont-Ferrand (Jules Ferry), Gerzat (Jean Jaurès) et Cournon (Henri Bournel)
  • En primaire et élémentaire, fermeture au Brugeron, à Tourzel-Ronzières, Olliergues, La Forie, Issoire centre, St-Georges Es Allier, Tallende, Romagnat (Louise Michel), Celle-sur-Durolle, Rochefort-Montagne, Saint-Dier d'Auvergne, Beauregard Vendon, Chateaugay, Blanzat (Louis Blanc), Châtel Guyon et Cournon (Félix Donat).
  • Dans les regroupements pédagogiques, ceux du Chambon-sur-Dolore, Bongheat-Egliseneuve et Palladuc perdent une classe.
La nouvelle carte scolaire fait des mécontents
Reportage : Jérôme Doumeng,Jean Jazeix. Intervenants : Didier Liennart (Délégué SNUIPP- FSU), Sandrine Bayle (Parent d'élève),

 

Sur le même sujet

Université inter-âges du Dauphiné

Les + Lus