Les espoirs de l'ASM champions de France !

A la fin du match, la jeune garde de l'ASM laisse éclater sa joie. / © Fabien Gandihlon
A la fin du match, la jeune garde de l'ASM laisse éclater sa joie. / © Fabien Gandihlon

Ce week-end, pour trouver des jaunes et bleus heureux, il fallait être à Périgueux... Les moins de 21 ans de l'ASM ont décroché le bouclier en remportant la finale 22-21 contre l'Aviron Bayonnais.

Par France 3 Auvergne avec Fabien Gandilhon

Les espoirs de l'ASM ont remporté ce dimanche leur finale contre Bayonne... et un beau bouclier. "C'est énorme, c'est mon premier", pleure Joris Cazenave, demi de mêlée. Mais avant d'en arriver là, les jaunes et bleus ont eu du travail. Ce sont eux qui ont inscrit le premier essai au bout d'une demi-heure : un essai collectif qui sera attribué au deuxième ligne Maxime Granouillet. Les Clermontois ne dominent pas forcément, mais ils sont efficaces. Comme sur ce contre en sortie de mêlée, un petit coup de pied, et à la course... c'est Théo Nanette le plus rapide ! Deuxième essai clermontois. Pendant ce temps, les Bayonnais ont eu quatre pénalités, mais face au vent, ils en ont raté la moitié. A la mi-temps, Clermont mène 14 à 6. 

Au retour des vestiaires, c'est Bayonne qui reprend l'initiative et qui marque à son tour, par son jeune ouvreur Clément Otazo. Les Basques remontent à égalité 14 partout. Les deux équipes peuvent encore y croire mais c'est Clermont qui replante une banderille après que Paul Jedrasiak a transpercé la défense bayonnaise pour aller à l'essai. Mais piqués au vif, les Bayonnais vont aller chercher un essai de pénalité sur cette mêlée qui se faisait emporter dans l'en-but clermontois. Les blancs et bleus repassent devant 21-19. Un scénario cruel se dessine mais les Clermontois veulent y croire... un drop de Nanette remet l'ASM devant d'un tout petit point ... mais ce n'est pas fini ! 

Dans les dernières secondes, les Auvergnats concèdent une dernière pénalité. Si elle passe, le titre est pour Bayonne. Mais à près de 50 mètres, Christophe Loustalot se rate. Le bouclier est pour Clermont. "C'était dur, c'était improbable, on est heureux !" s'écrie Paul Jedrasiak, le capitaine. Pour les espoirs de l'ASM, c'est le quatrième titre en cinq saisons. En espérant que plus tard, ils transmettent leur réussite à leurs aînés.

Sur le même sujet

Le château de Duingt

Les + Lus