Accident mortel : Emotion à Vénissieux et à Grigny

© France3
© France3

L'accident dont ont étés victimes deux policiers municipaux de Vénissieux au cours d'une course poursuite cette nuit suscite beaucoup d'émotion à Vénissieux mais aussi à Grigny ou résidait le policier décédé.  

Par Philippe Bette

On en sait davantage sur l'accident dans lequel un policier de Vénissieux est décédé et son collègue grièvement blessé à St Priest. La patrouille de police avait pris en chasse une voiture qui avait commis plusieurs infractions.Arrivée à St Priest ,le  fuyard emprunte un couloir de bus.C'est alors que sa voiture ,destabilisée , vient percuter la voiture de police qui est propulsée avec une grande violence contre le bus des TCL . L'individu responsable de l'accident mortel a pu prendre la fuite. La voiture accidentée était volée.          

Accident mortel policiers Venissieux

Dans une interview accordée à France 3,Michèle Picard ,maire de Venissieux (PC) a fait part de son extrême émotion après l'accident dont ont été victimes les deux policiers de sa commune mercredi soir a St Priest.Elle a décidé d'organiser une cérémonie de recueillement à la mairie de Venissieux à 14H .  

Dans un communiqué , Christophe Girard ,conseiller municipal et communautaire et leader de l'opposition (UMP/UDI) à Venissieux, fait part lui aussi de sa vive émotion puisqu'il avait croisé les deux victimes juste avant le drame .Il salue " le courage et la détermination de ces policiers qui oeuvrent à la sécurité et à la tranquillité publique."

Le Front National réagit pour sa part sous la plume de son responsable départemental et conseiller régional Christophe Boudot : "Par idéologie, l'Etat et la municipalité de Venissieux laissent les forces de l'ordre en sous effectif et sans véritables moyens d'action. Ce qui les condamne , écrit-il ,à  devenir chaque jour les victimes expiatoires des voyous multi -récidivistes. "

Pour sa part, la municipalité de Grigny se dit "horrifié par la mort brutale du jeune policier,victime du comportement lâche, irresponsable et meurtrier d'un délinquant de la route". La victime, Yassine Zobiri avait 30 ans et habitait avec sa femme à Grigny depuis un an. Le conseil municipal observera une minute de silence à sa mémoire lors de sa séance du 7 novembre.             

Sur le même sujet

Notre page consacrée à l'affaire Meunier dans le JT du 22 octobre

Les + Lus