A Clermont-Ferrand, les handicapés s'enchaînent pour réclamer plus d'accessibilité

Les handicapés ont reçu le soutien de plusieurs élus, dont Olivier Bianchi (maire de Clermont-Ferrand) qui n'a pas hésité à poser avec eux dans un fauteuil roulant.
Les handicapés ont reçu le soutien de plusieurs élus, dont Olivier Bianchi (maire de Clermont-Ferrand) qui n'a pas hésité à poser avec eux dans un fauteuil roulant.

L'Association des Paralysés de France a organisé le lundi 24 novembre une manifestation symbolique sur la Place de Jaude. Soutenue par certains élus locaux, l'association souhaite que la Loi du 11 février 2005 sur l'Accessibilité soit appliquée au plus vite.

Par Sébastien Kerroux

Lundi 24 novembre. Il est 14h30 sur la Place de Jaude à Clermont-Ferrand. Une dizaine de personnes en fauteuil roulant s'enchaînent contre la statue de Vercingétorix. Une manifestation symbolique organisée par l'APF (Association des Paralysés de France) contre le "recul" de la Loi du 11 février 2005 sur l'Accessibilté.  Celle-ci prévoyait en effet que l'ensemble des lieux accueillant du public devait être équipé pour accueillir les personnes à mobilité réduite à partir du 1er janvier 2015. Mais une ordonnance récente repousse ce délai. Il faudra désormais attendre entre trois et neuf ans pour que la loi soit appliquée par tous les lieux publics.

Une attente insupportable pour l'Association des Paralysés de France qui dans son communiqué déplore que "les personnes en situation de handicap soient contraintes d’attendre encore 10 ans de plus pour que soit enfin respectée leur liberté de se déplacer".

Aujourd'hui, en 2014, on estime qu'environ 40% des lieux accueillants du public sont équipés pour accueillir les personnes en situation de handicap.

L'APF a reçu le soutien de plusieurs élus, dont le Maire socialiste de Clermont-Ferrand : Olivier Bianchi.

Sur le même sujet

Les + Lus