Cet article date de plus de 5 ans

"Le wingsuit, c'est 90% de mental et 10% de technique", François Gouy

L'émerveillement du commun des mortels le fait plaisanter quand il parle du wingsuit: "le plus important c'est pas la combinaison, c'est le parachute. Sans lui, on en fait qu'une fois!". Dans le rire de François Gouy, on devine ensuite la concentration qui va avec ce sport totalement fou.

© DR
Reportage. Le 27 septembre dernier, François Gouy et son co-équipier Bertrand Givois se sont offert un Tour de la Meije. Dit comme ça, on les imagine crapahutant dans la montagne du bassin de l'Oisans. Non, ces deux-là ont une âme d'oiseau. Ils sautent à l'aide d'une combinaison en forme d'aile.

Mais contrairement à l'image véhiculée, ces wingsuiters ne sont pas tout à fait des têtes brûlées. Avant de s'élancer, François passe des heures et des heures devant son ordinateur. Tout est calculé, rien n'est laissé au hasard. Guide de haute montagne mais aussi designer industriel, notre 'oiseau' participe à la conception de son matériel, il saute avec une combinaison qui a des allures de matelas pneumatique pouvant atteindre 50cm d'épaisseur.

Avant d'arriver à ce vol exceptionnel au-dessus de la Meije, François a sauté plus de 600 fois. 

Reportage François Guais et Dominique Semet
durée de la vidéo: 03 min 48
Portrait François Gouy wingsuiter

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne sport