Municipales 2014 : L'ancien maire de Valence doit rendre des comptes

© France 3
© France 3

Les comptes de campagne de l'ancien maire socialiste de Valence viennent d'être rejetés par la commission chargée de veiller au bon déroulement du scrutin. C'est l'usage d'une permanence électorale pendant la dernière campagne municipale qui est jugé abusif. Alain Maurice dépose un recours.   

Par Philippe Bette

La commission chargée de veiller à la conformité du scrutin municipal de mars 2014 vient de rejeter les comptes de campagne d'Alain Maurice, le maire socialiste de Valence battu par le candidat UMP Nicolas Daragon. C'est l'usage de la permanence de la Place des Clercs, prêtée par l'Association "Valence Demain", qui vaut cette sanction au malheureux candidat.

Alain Maurice entend contester cette décision devant le tribunal administratif de Grenoble. Il estime que la mise à disposition de cette permanence ne lui avait pas été reprochée lors de précédentes campagnes électorales, en 2008 pour les précédentes municipales et plus récemment en 2012 pour les législatives. Il considère par ailleurs que la valeur de ce prêt a bien été valorisée dans ses comptes de campagne. Il a donc introduit un recours dans ce sens.            

Sur le même sujet

Les + Lus