• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Clermont-Ferrand, une association se mobilise 10 ans après le tsunami

Dix ans après la catastrophe du tsunami le 26 décembre 2004, des associations se sont créées, comme celle d’Alain Pulcet. L’objectif : aider les populations à retrouver un toit.

Par Aurélie Albert

« Quand nous sommes allés là-bas il y a deux ans, ils nous attendaient. Ils nous ont remercié », explique Alain Pulcet, co-fondateur de l’association « Sri-Lanka 2004 ». Il y a deux ans Alain a fait le déplacement jusqu’au Sri-Lanka, il a pu y constater tout ce qui a été fait depuis la catastrophe du 26 décembre 2004.

Après le tsunami, cet auvergnat a décidé de créer une association afin d’aider les habitants d’un petit village du Sri Lanka, Panadura, du nom de son restaurant. En trois ans il a pu récolter près de 150 000 euros et depuis près de 29 maisons en dur ont été reconstruites. Mais pour Alain Pulcet il reste encore du travail et surtout des personnes à aider. Dans d’autres villages qui ont été touchés par le tsunami, il reste encore des personnes qui dorment à même le sol.

En attendant il espère retourner au Sri Lanka en 2016 et espère continuer à récolter des fonds d’ici là.

Tsunami solidarité régionale 10 ans après
Reportage : Jérôme Doumeng, Sylvie Françoise, Didier Robert Intervenant : PULCET Alain (co-fondateur de l'association "Sri-Lanka 2004"

 

Un des tsunamis les plus meurtriers de l'histoire

Le 26 décembre 2004 un séisme de magnitude 9,1 à 9,3 s’est produit dans l’océan indien. Vingt minutes après le tremblement de terre, un tsunami se déclenche avec des vagues de plus de 30 mètres de hauteur. Il frappe l’Indonésie, les côtes du Sri Lanka, le sud de l’Inde et l’ouest de la Thaïlande. Bilan : près de 230 000 morts. Au Sri Lanka ce sont près de 50 000 victimes.
Le tsunami fut l’un des plus graves de l’histoire.

Sur le même sujet

Dimanche en Politique - La table de Vailhac

Les + Lus