Cet article date de plus de 6 ans

Une bibliothèque de cinéphile à moindre frais

Pendant toute la durée du festival, la Jetée brade les livres et revues qui encombrent ses rayons en trop grand nombre. Le prix est symbolique : un euro la pièce. Il suffit de fouiller.
C'est un stand juste à côté de la consigne, dans le hall de la Maison de la culture. Sur le comptoir, des cartons remplis de vieux livres et de revues défraîchies. Le Mensuel du Cinéma, l'Ecran fantastique, le programme du troisième festival du cinéma québécois ou d'antiques Fiches de Monsieur Cinéma.

Tout est à un euro; pour acheter, il faut s'adresser à Solène.
"Ce sont des donations de collectionneurs qui n'en ont plus besoin. Ils les donnent à la Jetée (le centre clermontois dédié au court-métrage NDLR), mais parfois, ils se retrouvent en plusieurs exemplaires. Au delà du quatrième, ils les revendent pour gagner de la place."

Les festivaliers sont nombreux à jeter un oeil, attirés par la bonne affaire mais certains savent exactement ce qu'ils veulent : "il y a des gens qui cherchent des trucs précis. Par exemple, on avait les catalogues ou les lettres du CNC : ceux-là sont très vite partis !" 

En ce jeudi après-midi, sur les huit cartons de départ, il n'en reste que cinq.

Mais il n'y a pas que les livres : le stand vend aussi les anciennes affiches du festival. Pour un peu plus de quatre euros, on peut s'offrir l'édition 91 ou 99 ... "mais pas la 2000 ! Elle est épuisée, tout comme le bouchon dans la lune de 1995 ou la femme au chapeau de 2002. Ce sont les plus demandées." Certains millésimes semblent même devenus des objets de convoitise particulièrement recherchés : "beaucoup de gens me demandent s'il est possible de les rééditer. Ils m'expliquent que certaines années se vendent 300 euros pièce sur internet !"

Avis aux amateurs de livres et de revues cinéma vintage : le stand est ouvert chaque aprés-midi de 12h30 à 20h jusqu'à la fin du festival.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival du court-métrage de clermont-ferrand