"Pièces à conviction" : Les hôpitaux de la Loire au bord de la crise de nerfs

L'émission diffusée ce soir (23h10) sur France 3 dresse un constat implacable du manque de lits dans la Loire. "Pièces à conviction" a enquêté sur la situation dans les hôpitaux de Feurs et Roanne. On y découvre un personnel souvent désemparé. Nous vous proposons ici des extraits de l'émission.     

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La scène se déroule aux urgences de l'hôpital de Roanne. Un vieux monsieur vient d'y être hospitalisé mais il n'y pas de lits pour l'acceuillir. Son transfert par ambulance sur Saint-Etienne doit être envisagé, à contrecoeur...   

Aux urgences de Feurs, on a accueilli l'an dernier 18 000 personnes malades ou en détresse. Mais l'Agence régionale de santé (ARS) envisage de supprimer les gardes nocturnes. Pour un médecin du service, fermer ici la permanence du Smur la nuit, c'est mettre les patients en danger :


En savoir plus sur l'émission