Cet article date de plus de 6 ans

Chassé-croisé sous la neige : le samedi noir des naufragés de l'A40, l'A3 et l'A8

Des milliers d'automobilistes coincés par la neige ce samedi 21 février sur les routes de l'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie. 
Des centres d'hébergement ont été ouverts dans le nord-Isère.
Des chutes de neige et une très forte affluence: la journée de samedi, classée noire par Bison Futé et orange par Météo France, a viré au cauchemar pour des milliers d'automobilistes bloqués sur la route des vacances d'hiver.

Les principales autoroutes coupées

Les trois principales autoroutes permettant de rejoindre les stations alpines depuis Lyon via Annecy, Chambéry et Grenoble - l'A40, l'A43 et l'A48 - ont été coupées lors de ce chassé-croisé, provoquant des trajets à rallonge, parfois interminables - de très nombreux usagers n'étaient toujours pas tirés d'affaire vers 21H00.

Le reportage de Maxence Régnault et Jordan Guéant
durée de la vidéo: 01 min 16
samedi noir


Des centres d'urgence ouverts dans le nord-Isère

Comme à Noël, où la neige avait déjà perturbé la route des vacanciers, des lieux d'hébergement d'urgence devaient ouvrir en soirée dans des communes du nord-Isère bordant l'A43: Saint-Quentin-Fallavier, Bourgoin-Jallieu, Villefontaine et La Tour du Pin. A 20H30, on comptabilisait encore 70 km de bouchons en Rhône-Alpes, contre un pic de 230 km à 13H00, selon le Centre régional d'information et de coordination routière (CRICR).

"Le phénomène est en train de se résorber. Nous ouvrons des centres d'hébergement mais c'est par précaution: les dernières évolutions laissent penser que ça ne sera pas forcément utile", a dit à l'AFP Patrick Lapouze, secrétaire général de la préfecture de l'Isère.

L'A43, principal point noir

Les principaux problèmes se concentraient sur l'A43 dans le sens Lyon vers Chambéry. Les autorités ont décidé dans l'après-midi de fermer cet axe au niveau du péage de Saint-Quentin-Fallavier près de Lyon. Les automobilistes souhaitant rejoindre Chambéry ont dû faire demi-tour et entreprendre un gros détour par le sud, via l'A7 jusqu'à Valence, avant de remonter sur Grenoble via l'A49 puis Chambéry par l'A41S.

L'A40, qui permet d'entrer en Haute-Savoie, avait été coupée dans la matinée, puis ce fut le tour de l'A48 qui conduit à Grenoble, en raison de la neige - jusqu'à 10 centimètres sont tombés à une altitude de 500 mètres et jusqu'à 20 centimètres au-dessus de 1.000 m - et de l'intensité du trafic.

110 kilomètres en huit heures

"On a fait 110 km en huit heures", a raconté Alexandre Renard, étudiant originaire de Caen. Parti à 10H00 de la station de ski des Deux Alpes (Isère), il es resté coincé sur l'A48 jusqu'à 19H00, près du col de la Rossatière.
"Pourtant, ça fait cinq heures qu'il ne neige plus. Il y a des gens qui font des batailles de boules de neige sur l'autoroute, d'autres qui mettent leurs chaînes. C'est le foutoir", a-t-il ajouté.

Un train bloqué à Lus-la-Croix-Haute

Un train effectuant la liaison Grenoble-Gap, avec 50 passagers à bord, a également été bloqué par la neige sous le col de Lus-la-Croix-Haute, en Isère. Les passagers devaient être évacués par les pompiers puis hébergés dans un salle du village, selon la SNCF. Par ailleurs, l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry a fonctionné au ralenti samedi, plus de 70 vols étant retardés.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
neige routes