Les ateliers et chantiers d'insertion du Puy-de-Dôme inquiets pour leur avenir

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cyrille Genet

Les ateliers et chantiers d’insertion ont pour objet l’embauche de personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières. Dans le Puy de Dôme, ces structures craignent un désengagement de leurs financeurs.

A l'origine de cette crainte, l’annonce par le Conseil Général le 26 novembre dernier de la suppression de sa participation sur les contrats CCDI (contrat à durée déterminée d'insertion) dans les ateliers et chantiers d’insertion à hauteur de 449 € par bénéficiaire du RSA et le report de la signature des conventions au mois de mai ou juin suite au vote du budget repoussé en avril, après les prochaines élections départementales qui auront lieu fin mars.

Pris dans les réformes et les restrictions budgétaires, les opérateurs redoutent une diminution des postes que seront proposés aux salariés aidés et par conséquence la fermeture de certaines structures. Ils sont allés le dire devant la préfecture de région à Clermont-Ferrand puis devant le siège du Conseil Général où les élus se réunissaient en session.
durée de la vidéo: 01 min 54
Inqiétudes des ateliers et chantiers d'insertion