Départementales: Six membres d'une même famille candidats du Front National en Haute-Loire

Il y a le père, la mère, le fils et sa soeur, le futur époux de celle-ci et leur cousine. En Haute-Loire, six membres d'une même famille sont candidats FN aux prochaines élections départementales des 22 et 29 mars.

Il y a le père, la mère, le fils et sa soeur, le futur époux de celle-ci et leur cousine. En Haute-Loire, six membres d'une même famille sont candidats du FN aux élections départementales, indique l'AFP, confirmant une information de l'hebdomadaire Renouveau.

 

Ces candidats, qui habitent tous la commune de Retournac, font partie des 34 candidats titulaires qui se présentent dans 16 des 17 cantons du département. "Ce n'est absolument pas pour combler des listes", se défend Roxane-Maria Raïa, chargée de mission à la fédération FN de Haute-Loire.

"Sur 500 adhérents du FN en Haute-Loire, je n'ai eu aucun mal en un mois et demi à trouver des candidats. J'ai choisi des gens compétents et ils le sont tous dans cette famille", ajoute cette porte-parole fraîchement nommée.

Dans cette histoire qui a tout d'une saga familiale, le père de famille Gabriel-Jean Cardaire se présente sur le canton d'Yssingeaux, en binôme avec sa nièce Émilie Vocanson, selon l'hebdomadaire de Haute-Loire Renouveau. Son fils qui se présente sous le nom de Jacques Cardaire, son second prénom, est pour sa part candidat dans le canton du Pays de Lafayette, au côté de sa mère, Christine Girard, qui arbore son nom de jeune fille, précise le journal. 

"Le père et son fils s'appellent tous Gabriel Cardaire. Comment fait-on pour les différencier ? Je ne peux pas avoir une liste où il y a deux Gabriel Cardaire. Donc on a choisi le deuxième prénom de l'un. C'est tout à fait légal!", assure la porte-parole.
               
De son côté, sa soeur livrera bataille dans le canton de Bas-en-Basset, tandis que son futur époux est candidat sur le Plateau du Haut-Velay Granitique. Au FN, tout membre du bureau est de fait candidat à des élections, rappelle Roxane-Maria Raïa.

"Cette famille sera à nouveau présente à d'autres élections", affirme la chargée de mission pour qui cette situation n'est pas un "scoop" mais simplement le fruit du "hasard".