Longtemps menés au score, les Clermontois ont dû attendre l'heure de jeu pour s'imposer face à l'Union Bordeaux Bègles (31-23) en ouverture de la 20e journée de Top 14. Les Girondins étaient venus avec des intentions et peuvent regretter le point de bonus défensif. 

Le public était mitigé au stade Marcel Michelin en voyant leur équipe peiner devant des Bordelais joueurs et accrocheurs. La première mi-temps en a fait trembler plus d'un : menés à la pause, le retour au vestiaire des jaunes et bleus n'était pas glorieux.

Julien Bonnaire, troisième ligne de Clermont: "On n'a pas été bon en première mi-temps. On n'a pas chassé le jeu au pied, on a perdu des ballons au contact...

Brouillons lors de la première période, Clermont et Bordeaux-Bègles ont aligné les en-avants et les échappées de ballon dans les 22 mètres adverses. Sans un jeu au pied efficace, les deux équipes ont eu du mal à concrétiser leurs attaques, d'autant plus difficilement qu'ils ont chacun su aligner une défense coriace. On assiste alors à un duel de buteurs équilibré entre Lionel Beauxis et Mike Delany mais à la demi-heure de jeu, Abendanon est trompé par le rebond dans l'en-but et Spence aplatit pour Bordeaux : 12/17 à la mi-temps. Michelin retient son souffle... 

Le deuxième épisode a rassuré. Un coaching efficace avec l'entrée en jeu de James et de Buttin.

Franck Azéma, entraîneur de Clermont: "On a été inexistant sur la première mi-temps. Dans ce qu'on a produit, il y a eu du déchet, pas d'efficacité sur les jeux au pied... Forcément on s'est exposé et on a pris un essai. Après, heureusement, on avait pas mal de ressources mentales et on a su revenir dans le match petit à petit, revenir au score et bien finir".


Les Clermontois n'ont pourtant pas profité de leur supériorité numérique en début de seconde période, encaissant même un drop de Beauxis (43e). C'est à la 61e minute, seulement, que l'ASM a pu souffler après un essai du talonneur John Ulugia, transformé par James (62e). Les Auvergnats ont alors repris la tête du match, en menant 25-23. Bordeaux commet trop de fautes et perd un bonus défensif pourtant mérité au vu de la rencontre. Les jaunes et bleus s'imposent finalement 31 à 23 et Michelin respire.

Commentaire : Jean-Luc Roussilhe, montage : Alexis Cretin. Intervenants : Julien Bonnaire , Capitaine de l'ASM Clermont; Raphael Ibanez, entraineur de Bègles Bordeaux