Après une victoire laborieuse contre Toulon, Julien Bonnaire et Morgan Parra réagissent sur le scénario du match et l'attitude à adopter pour une fin de saison réussie pour l'ASM Clermont Auvergne.

Entré à l'heure de jeu pour remplacer Bardy dans un match gagné (22-19) mais mal maîtrisé par l'ASM, l'emblématique troisième ligne Julien Bonnaire, joueur exemplaire depuis huit saisons en jaune et bleu, revient sur la rencontre :
" je comprends que le public soit déçu mais on a plus besoin de soutien que de sifflets. On a trop subi, ça a été laborieux jusqu'au bout mais la victoire est là "
Il regrette le point de bonus défensif laissé à Toulon dans les dernières minutes : " c'est peut-être un point qui va compter " et revient sur l'essai refusé par Mr Péchambert à Morgan Parra à la 80éme :
" Je ne vois pas pourquoi il n'est pas accordé, le ballon est sur la ligne, c'est dans le mouvement, pour moi il y avait essai. En tout cas on leur laisse un point et ça peut compter pour la suite."  
Il n'est pas surpris du niveau de cette équipe Toulonnaise remaniée qui les a bien secoués :
" C'est l'équipe qui a failli gagner à la Rochelle, l'équipe qui a gagné à Grenoble. La plupart de ces joueurs seraient titulaires dans d'autres clubs. Ils sont à l'image de ceux qu'on a joués il y a quinze jours (finale de coupe d'Europe) beaucoup de densité physique, durs à prendre, durs à manoeuvrer. L'essentiel c'est les quatre points. "
L'éternelle question sur un ascendant psychologique de Toulon pour la suite de la compétition l'agace :
" Que ce soit eux ou les autres, il faut avant tout s'occuper de nous, de notre jeu. Déjà être parfait sur ce qu'on fait nous. Après, le jeu des autres on verra plus tard, on a déjà beaucoup de choses à régler sur notre jeu à nous pour être plus précis et mettre plus d'engagement. Pour le reste, on sait jouer aussi bien que les autres."

Entretien réalisé par Jean-Luc Roussilhe et Christophe Jouvante

De son côté Morgan Parra, auteur d'une bonne rentrée et du seul essai jaune et bleu pense aussi à la suite car pour l'accession directe en demi-finale, tout se joue la semaine prochaine :
"Il faut jouer le match à fond la semaine prochaine à Montpellier, ça va être encore un gros match très compliqué."

Entretien réalisé par Jean-Luc Roussilhe et Christophe Jouvante