Un employeur accusé de discrimination dans la coiffure à Genève

Un salarié frontalier accuse de discrimination son ex-employeur, membre d'une chaîne française renommée de salons de coiffure. Nassim a travaillé pendant 4 mois à Genève sous le nom de Tiago. Son patron l'avait obligé à changer de nom. 

Nassim et Fatima, tous 2 d'origine maghrébine, ont témoigné aujourd'hui devant la presse. Leur prénom n'aurait pas plu à leur employeur, qui leur aurait demandé d'en changer. Le patron en question conteste, et considère qu'il s'agit d'une "tentative de diffamation instaurée par un ex-employé indélicat". 

Le syndicat UNIA par contre dénonce ce genre de pratique, ciblée selon lui sur des employés d'origine magrhébine. 

La justice tranchera. Nassim a porté plainte. 

Reportage Ingrid Pernet-Duparc et Dominique Semet

Intervenant : Caspar Oertli Secrétaire syndical Unia