• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La JAV écrase Blois et retrouve la Pro B

Le public vichyssois en rêvait, leur équipe l'a fait. Au terme du Final four de N1M organisé dans leur ville, c'est bien la JAV et ses supporters qui remportent sans conteste le match 72 à 61 et accèdent de nouveau à la Pro B dans une ambiance de folie. 

Par Claude Fallas

"On est en Pro B, on est en Pro B !!!" C'est le cri de joie d'une salle couleur d'or, pleine à craquer, et surtout prête à exploser à la fin d'une finale tendue et d'un match sous pression.

Cela fait 3 ans qu'ils en rêvaient : sortir de Nationale 1 et retrouver enfin la Pro B. Au terme d'un match tendu où Blois et la JAV jouaient bien plus qu'une simple victoire, c'est bien l'opiniâtreté des Vichyssois qui évoluaient à domicile, il ne faut pas l'oublier, qui l'a finalement emporté !

C'est énorme parce que la salle est exceptionnelle. On a fait 2 très gros matches. Il y a trois mois, on était les plus mauvais du championnat, aujourd'hui on est les meilleurs. Tout va très vite en basket ! En tous cas, cette salle le mérite, les supporters le méritent et les joueurs le méritent. Fabien Romeyer, Entraîneur de la JA Vichy


Une fin de match haletante, vraiment digne d'une finale, où l'équipe de Blois ne s'avoue pas vaincue : la victoire des Vichyssois n'en est finalement que plus méritée. Du beau jeu, des passes, beaucoup de passes, une tension maîtrisée...A 23 secondes de la fin, la salle est debout, les joueurs du banc aussi. Au coup de sifflet, le score est finalement sans appel : 72-61. Le Palais des Sports Pierre Coulon peut enfin exploser.

"On avait faim. Ce match, c'était un combat, on allait tous dans la même direction, c'est ce qui nous a permis de gagner. On a été bon en défense et on a laissé le jeu venir à nous. Maintenant, on est heureux ! " confie Mourad El Khir.

A côté de la joie de Vichy, les larmes de Blois qui n'a pas démérité dans cette finale. Combattifs et pugnaces, ils viennent de vivre leur troisième défaite en finale en quatre ans. 

Sur le même sujet

RUGBY. Le HAKA des joueuses des néo zélandaises

Les + Lus