• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Bourget 2015 : gros plan sur les industries moteurs de l'aéronautique en Auvergne

Aubert&Duval, spécialiste de l'acier, de l'aluminium et du titane, traite directement avec les géants de l'aéronautique, comme Airbus. / © France 3 Auvergne
Aubert&Duval, spécialiste de l'acier, de l'aluminium et du titane, traite directement avec les géants de l'aéronautique, comme Airbus. / © France 3 Auvergne

Le Bourget est un rendez-vous incontournable pour les industriels auvergnats de l'aéronautique, comme Aubert & Duval, Constellium, Safran et même Michelin (pour les pneus). France 3 Auvergne a rencontré quelqu'uns des acteurs majeurs du secteur lors de la 51e édition du Salon.

Par Céline Pauilhac

Avec près de 4000 salariés et un chiffre d'affaires de 760 millions d'euros en 2013, Aubert et Duval est un poids-lourds de l'industrie aéronautique. Trois de ses sites de production sont implantés dans le Puy-de-Dome, aux Ancizes et à Issoire. Le spécialiste de la métallurgie fournit notamment le géant Airbus et fait travailler de nombreux sous-traitants. Pour le président d'Aubert et Duval, notre région n'a pas à rougir en matière d'aéronautique. "On a entre autres, avec Constellium, dans le domaine de la métallurgie, des capacités au meilleur niveau mondial", s'enorgueillit Georges Duval.

Et puis il y a les pneus pour avions de Michelin. C'est au Bourget que la multinationale a choisi de présenter sa nouvelle gamme Air X. Des pneus plus légers, conçus pour durer plus longtemps. Ils équiperont le Boeing 737, l'avion de ligne américain le plus vendu au monde, mais aussi son concurrent français, l'Airbus A 350. Les nouveaux Rafale et Falcon de Dassault chausseront également des Air X imaginés à Clermont-Ferrand, et fabriqués à Bourges et en Thaïlande. "Nous sommes le leader mondial du pneu radial", explique Frank Moreau, directeur de la ligne produits avion Michelin. Avant d'ajouter : "Depuis les années 80, nous n'avons cessé d'innover dans ce domaine. La technologie derrière que nous appelons NZG, Near Zero Gross, est une technologie qui est dans la continuité de tout cet effort d'innovation que nous réalisons en Auvergne, dans notre centre de Ladoux, et sur lequel nous faisons des investissements majeurs aujourd'hui."

Avec un chiffre d'affaires annuel de 60 millions d'euros, le groupe Rexiaa est lui aussi un moteur de l'aéronautique auvergnate. L'une de ses huit entreprises, Issoire aviation, est l'unique constructeur d'avions présent en Auvergne. Et ses deux petits appareils "tout carbone", font sensation sur la piste du Bourget. La valeur du secteur aéronautique en Auvergne, quant à elle, s'élève à 1,2 milliards d'euros. La filière, qui compte une centaine d'entreprises et emploie plus de 11.000 salariés, a encore de beaux jours devant elle. Près de 500 recrutements sont envisagés rien que pour l'année 2015.

Les poids-lourds de l'aéronautique auvergnate au Salon du Bourget 2015
Reportage : Céline Pauilhac, Laurent Pelletier, Damien Salmon, Alexis Cretin. Intervenants : Georges Duval (président d'Aubert&Duval), Frank Moreau (directeur ligne produit avion Michelin), Isabelle Moniot P-DG Airtm (Rexiaa-Group).



A lire aussi

Sur le même sujet

Toujours sans nouvelles de Lorraine, disparue dans le Rhône

Les + Lus