Auvergne-Rhône-Alpes
En direct Affaire Fiona

Affaire Fiona : Procès en appel du couple Bourgeon/Makhlouf - revoir notre direct de la 2e journée d'audience

Après une première journée consacrée à la lecture de l'ordonnance de mise en accusation, puis à l'examen de personnalité de Berkane Makhlouf, la deuxième journée du procès devant la Cour d'Appel de Haute-Loire, au Puy-en-Velay, va aborder la personnalité de Cécile Bourgeon, la mère de Fiona. Les débats sont à suivre en direct sur cette page.

11:04

LES DERNIÈRES INFOS - Mis à jour le 25/10/2017 à 15:43

    Le président prononce la levée de la séance.

    Initialement prévu cet après-midi, le frère de Cécile Bourgeon s'exprimera par visioconférence demain matin. Merci d'avoir suivi le direct. Le procès reprendra demain, mercredi 11 octobre à 9 heures, pour une 3e journée.

    Cécile Bourgeon n'a rien à ajouter aux déclarations de Camélia. Elle martèle cependant qu'elle n'a jamais déclaré avoir été présente lors de la mort de Jordan.

    Intervention de Cécile Bourgeon au micro

    Les yeux écarquillés, Cécile Bourgeon se lève soudainement pour parler au micro : "Fiona était asthmatique, elle s'était fait hospitalisée une dizaine de jours!" Elle répond à l'accusation de Camélia : celle-ci venait de déclarer que l'accusée mentait lorsqu'elle prétendait que Fiona était sujette à des crises d'asthme.

    Camélia est la soeur de Jordan, le jeune garçon dont le décès a marqué Cécile Bourgeon

    Me Grimaud questionne Camélia sur le décès de son frère. Concernant les circonstances, Camélia affirme la même chose que Cécile Bourgeon. Cependant, elle affirme que l'accusée n'était pas présente lors du décès. Selon elle, Cécile Bourgeon se déclare affectée par le décès de Jordan pour "avoir une raison de se plainde", "d'attirer l'attention sur elle".

    Camélia affirme avoir vu Cécile Bourgeon se prostituer en sortant de boîte de nuit.

    “Elle a un caractère fort Cécile, elle n'est pas faible. Je l'ai déjà vu mettre des droites en boîte de nuit. Elle est tout à fait capable de se défendre.”

    Camélia, une amie d'enfance de Cécile Bourgeon.

    Lorsque Camélia a vu Cécile Bourgeon à la télévision lors de l'annonce de la disparition de Fiona, elle a tout de suite pensé au mensonge. Elle parle d'une personne "manipulatrice". "Elle gère sa vie parce qu'elle est habituée à se droguer", elle serait une protégée du milieu toxicomane de Clermont-Ferrand.

    Camélia raconte que Cécile Bourgeon lui demandait de l'argent, notamment pour acheter de la nourriture pour Fiona. Selon elle, l'accusée utilisait parfois cet argent pour se fournir en drogue.

    Camélia est une amie d'enfance de Cécile Bourgeon. Elle est sortie avec Cécile Bourgeon lorsqu'ils étaient jeunes (avant leurs 15 ans et avant qu'elle ne fréquente Nicolas Chafoulais). A noter que Camélia est, selon ses termes, "née hermaphrodite". 

    L'audience reprend.

    Camélia, une amie du couple Bourgeon-Chafoulais, apparaît en visioconférence.

    Suspension de séance

    Le frère de Fiona ne pourra pas être présent pour témoigner aujourd'hui. Le président suspend la séance pour quelques minutes, afin de prendre de ses nouvelles. 

    “...Et nous partageons aussi son point de vue!”

    Me Portejoie après la déclaration de sa cliente

    “Que ma mère et mon beau-père soient parties civiles, je le conçoit. Que l'association qui s'est créée pour chercher Fiona et qui s'est sentie bafouée par mon mensonge soit ici et que Nicolas Chafoulais soit ici, je l'accepte aussi.”

    Cécile Bourgeon répond à Me Grimaud qui lui demande si elle comprend que des associations de protection de l'enfance se soient portées parties civiles.

    "Vous savez déjà tout", "Ca ne vous regarde pas". Cécile Bourgeon, passablement énervée par les questions sur sa tentative de suicide, répond sèchement à Me Grimaud.

    Me Grimaud interroge Cécile Bourgeon sur sa tentative de suicide en prison

    "Je vais vous dire ce que tout le monde pense : c'est du pipeau!" attaque l'avocate des parties civiles. Cécile Bourgeon explique qu'elle ne prenait pas son traitement depuis plusieurs semaines. Après un parloir avec sa mère, elle a ingéré une centaine de comprimés, tout le stock qui lui restait. Personne ne l'a vue faire dans la prison.

    Cécile Bourgeon sur son avenir

    Interrogée sur son avenir, Cécile Bourgeon est dubitative : "C'est une bonne question. Je compte aller à Perpignan retourner chez ma mère". Quand le président lui demande si elle attend le 20 octobre, elle répond "Oui et non. L'appel ne me fait pas peur. Lorsqu'on m'a annoncé qu'on allait m'enlever mes enfants en première instance, c'était comme la fin pour moi".

    "Ah ça, j'en ai reçu des lettres!" Cécile Bourgeon a reçu beaucoup de courrier en prison, notamment des personnes qui lui proposaient "des projets de vie".

    Pendant sa grossesse suivante, celle de la petite soeur de Fiona, elle avait repris le tabac. Elle fumait aussi quelques joints.

    Consommation de stupéfiants pendant la grossesse

    Cécile Bourgeon a tenté d'arrêter "brutalement" sa consommation de drogue pendant sa grossesse. Trop dur. "Pour Fio", elle a dû "taper quelques traces," reconnaît-elle.

  • Afficher les messages précédents

Le reste de l'actualité