• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Affaire Maëlys : des “ossements” de la fillette retrouvés à Saint-Franc en Savoie

© MaxPPP
© MaxPPP

Principal suspect dans l'affaire de la disparition de Maëlys, Nordahl Lelandais a avoué mercredi 14 février être à l'origine de la mort de la fillette. Les enquêteurs ont retrouvé "les restes du corps" de la fillette a affirmé Jean-Yves Coquillat, procureur de Grenoble. 

Par Cyrielle Cabot

Nordahl Lelandais, principal suspect dans la disparition de Maëlys, a reconnu avoir "tué involontairement" la fillette et s'être "débarrassé du corps", a annoncé le procureur de la république de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, mercredi 14 février 2018. 
 
"Ce soir, j'ai une pensée pour les parents de Maëlys. Ils étaient dans l'ignorance. Ce soir ils ne sont plus dans l'ignorance. Ils savent que leur fille est morte et qu'elle a été tuée", ​a débuté Jean-Yves Coquillat lors d'une conférence de presse.

"Il y a quelques minutes, nous leur avons appris qu'on a découvert les restes de leur fille", a t-il ajouté.

 

Des restes de la fillette retrouvés


" Les juges d'instruction ont analysé le coffre du véhicule de Nordahl Lelandais et ont retrouvé, sous le tapis de sol, une tache de sang. Ils ont ensuite déterminé que c'était le sang de Maëlys", explique Jean -Yves Coquillat rappelant que Nordahl Lelandais devait être de nouveau entendu la semaine prochaine par les juges d'instruction. "Son avocat est venu prendre connaissance du dossier et des derniers éléments. Il a eu accès à cette expertise et a rendu visite à son client hier. Ce dernier a alors demandé aux juges d'instruction de l'entendre car il avait des révélations à faire."

Nordahl Lelandais a ainsi annoncé mercredi matin avoir tué Maëlys de façon "involontaire" puis de s'être débarrassé du corps. "Il a annoncé avoir tué Maëlys puis l'avoir déposé dans un premier temps près de sa maison avant de retourner au mariage. Plus tard, il a déposé le corps de Maëlys près de la commune de Saint-Franc, dans une région montagneuse." 

Suite à ses aveux, Nordahl Lelandais a voulu conduire la justice à l'endroit où il avait déposé le corps de la fillette, à Saint-Franc, à la limite entre Isère et Savoie. Les recherches ont été rendues difficiles par la neige et la journée a été nécessaire pour retrouver la fillette. En fin de journée, quelques minutes seulement avant la conférence de presse, des chiens spécialisés dans la recherche "de restes humains" ont permis de retrouver "un crâne d'enfant et un ossement". 

 

Les circonstances de la mort encore inconnues


Nordahl Lelandais a refusé d'expliquer les circonstances de cette mort "involontaire". Il a affirmé qu'il le ferait après que le corps soit retrouvé.

"Nous savons donc que Maëlys est morte et qu'elle a été tué par Nordahl Lelandais et qu'il a dissimulé son corps", a conclu Jean-Yves Coquillat rappellant que l'instruction reste en cours.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus